Actualités

M&A

Atos lance une OPA amicale sur Bull

optionfinance.fr - 30 mai 2014

Atos (8,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013) manifeste actuellement un appétit marqué pour les sociétés cotées. Après avoir adressé à la direction de Steria, en avril dernier, une offre d’achat de l’entreprise, le groupe spécialisé dans les services informatiques a annoncé, le 26 mai, son projet d’acquisition de Bull (1,26 milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2013). Deux chantiers sur lesquels il travaille en parallèle depuis l’année dernière. «Nous sommes en contact avec Steria depuis près d’un an, et avec Bull depuis neuf mois», témoigne Michel-Alain Proch, directeur financier d’Atos. Si Steria a déjà rejeté l’offre d’Atos, celle lancée sur Bull a, en revanche, reçu un accueil favorable de la part de la cible. De bon augure pour Atos, dont le rapprochement avec Bull présente un fort intérêt stratégique. «Bull bénéficie d’une position dominante dans le secteur du “big data” (supercalculateur), précise Michel-Alain Proch. En outre, dans le domaine de la cyber-sécurité, la société est présente en France, contrairement à Atos qui l’est en Suisse, en Allemagne et en Espagne. Les profils des deux groupes sont très complémentaires.»

Le prix d’acquisition, de 4,90 euros par action, fait ressortir une prime classique de 30 % par rapport au cours boursier moyen des trois derniers mois. Portant sur un montant maximal de 620 millions d’euros, l’OPA devrait être financée avec les liquidités d’Atos. «Nous disposons d’une trésorerie d’environ 800 millions d’euros, indique Michel-Alain Proch. De plus, l’introduction en Bourse prochaine de notre filiale Atos Wordline va renforcer les liquidités disponibles du groupe.» En cas de conditions attractives, le groupe n’exclut toutefois pas complètement un financement en dette.