Actualités

Goodwill

CAC 40 : une hausse des dépréciations à relativiser

30 juin 2016 - optionfinance.fr

Après avoir baissé en 2014, les dépréciations d’écarts d’acquisition (goodwills) sont reparties à la hausse au sein du CAC 40. Dans son étude annuelle portant sur l’exercice 2015, Duff & Phelps constate en effet une augmentation de ces dernières de l’ordre de 123 % sur un an, à 5,8 milliards d’euros. Une évolution que le cabinet spécialisé dans l’évaluation relativise toutefois. D’abord, ce montant ne représente qu’environ 2 % de la somme totale des survaleurs enregistrées au bilan des sociétés de l’indice phare de la cote (hors LafargeHolcim), un ratio stable année après année. Surtout, 77 % du montant des retraitements sont concentrés sur trois groupes, Engie, ArcelorMittal et BNP Paribas. Le ratio d’entreprises ayant déprécié leurs goodwills en 2015 a ainsi reculé de six points par rapport à l’année précédente, à 44 %.