Actualités

Commerce international

Des opérations post-trade largement «blockchainisées» d’ici cinq ans

17 février 2017 - optionfinance.fr

Ces derniers mois, de nombreuses institutions financières ont mené des tests visant à utiliser la blockchain, ce registre de transactions dématérialisé et partagé entre leurs différentes parties prenantes, dans le cadre d’opérations de financement du commerce international (trade finance). Selon une étude du groupe travail Post-Trade Distributed Ledger Group (dont font partie une quarantaine de banques internationales, de chambres de compensation, d’opérateurs boursiers, etc.), 48 % des spécialistes de cette technologie interrogés estiment que cette dernière devrait être largement adoptée d’ici trois à cinq ans dans le cadre des opérations post-trade (règlement-livraison, réconciliation des données, etc.). Pour trois sondés sur dix, cette adoption pourrait même survenir d’ici moins de deux ans ! Alors que 54 % des répondants affirment par ailleurs que la blockchain occupe une place «importante» parmi les priorités stratégiques de leur société, 81 % d’entre eux considèrent que son principal intérêt réside dans sa capacité à réduire les coûts de traitement des opérations «post-trade», tandis que 67 % mettent en avant le potentiel de cette technologie en matière d’accélération des processus.