Actualités

OPA

Des prix élevés pour Relaxnews et Audika

20 février 2015

Alors qu’au premier semestre 2014 les prix proposés dans le cadre d’OPA étaient en moyenne supérieurs de 24,7 % à la moyenne pondérée du cours de la cible pendant les trois mois précédant l’offre en France, deux opérations annoncées la semaine dernière font l’objet de primes particulièrement généreuses. Ainsi, Publicis a dévoilé son intention de reprendre l’agence de presse Relaxnews (9,2 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013) pour 9,58 euros par action, faisant ressortir une prime de 63 % par rapport au cours de clôture de la veille, et de 56 % par rapport à la moyenne des trois derniers mois ! Et ce, pour une entreprise qui accusait des pertes nettes en 2012 et 2013. Le prix proposé, qui valorise Relaxnews autour de 15 millions d’euros, n’avait pas été atteint depuis fin 2012. «Ces chiffres peuvent s’expliquer par les synergies attendues par l’intégration de Relaxnews au sein du réseau de Publicis», estime une source de marché.

De son côté, le fabricant danois de prothèses auditives William Demant a indiqué vouloir acquérir le bloc détenu par le holding de la famille Tonnard, représentant 53,9 % du capital d’Audika (98,7 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014), en vue d’une OPA. Le prix, de 17,78 euros par action, reflète une prime de 32 % par rapport au cours de clôture de la veille, et de 46 % par rapport à la moyenne pondérée des trois derniers mois valorisant la société 168 millions d’euros. «Le prix payé in fine est très élevé, et fait ressortir des multiples de valorisation bien au-dessus de ce que l’on observe dans le secteur», affirme même un banquier. Actuellement, le ratio cours sur bénéfice d’Audika, à la suite de l’annonce, s’élève à 57,9 fois contre 30,3 fois pour son concurrent italien Amplifon, qui figure parmi les principaux acteurs du secteur.