Actualités

LBO

« Double luxco » : les emprunteurs français imposent leurs conditions

OPTIONFINANCE.FR - 30 septembre 2015

Afin d’échapper au régime français de la sauvegarde, les créanciers de groupes sous LBO avaient l’habitude, depuis 2010, d’imposer aux fonds emprunteurs d’installer la holding d’acquisition au Luxembourg (« double luxco »), afin que les sûretés puissent être facilement exercées en cas de difficultés financières de la société opérationnelle. Selon Fitch, le nombre de « double luxco » mises en place lors des récents montages en France s’inscrit toutefois en recul. Sur les nouvelles transactions notées par l’agence, moins de 30 % utilisent une telle structuration depuis le début de l’année. Avoisinant 40 % en 2014 et 2013, cette part montait à 100 % en 2012 et 70 % un an plus tôt.

Fitch explique cette situation par l’état actuel du marché LBO – peu de deals, alors que les liquidités à investir sont abondantes –, qui place les emprunteurs en position de force. Dans la mesure où les « double luxco » impliquent des coûts de montage puis de logistique (bureaux à installer au Luxembourg…) substantiels, les emprunteurs tendent de plus en plus à rejeter ce type de demandes.