Actualités

Equity line

La communication d’AB Science dans le viseur de l’AMF

27 mai 2016 - optionfinance.fr

AB Science et son dirigeant sont poursuivis par l’AMF. Le régulateur leur reproche d’avoir levé des fonds via leur programme d’augmentation de capital par exercice d’options (Paceo ou equity line) fin 2013, quelques jours seulement avant que l’Agence européenne des médicaments (EMA) refuse la mise sur le marché d’un de leurs produits. Alors que l’EMA avait préalablement procédé à un vote de tendance négatif, la commission des sanctions de l’AMF estime que la société aurait dû le rendre public. AB Science avait pu lever environ 5 millions d’euros via l’émission de 256 000 actions. Si elle l’avait fait après le refus de l’EMA, qui a entraîné une chute du cours, plus de 35 % d’actions supplémentaires auraient dû être émises.

Cette affaire ne devrait toutefois pas avoir d’impact sur le développement des equity lines. Les griefs portent en effet sur la réalisation d’une opération financière alors que le management détenait, d’après l’AMF, une information privilégiée, ce qui ne concerne pas directement l’instrument. La banque ayant accordé ce financement (Société Générale) n’est quant à elle pas impliquée, celle-ci ayant respecté la réglementation en faisant notamment signer à l’émetteur une déclaration dans laquelle ce dernier assurait ne détenir aucune information privilégiée.