Actualités

Banques

La digitalisation comme source de revenus et vecteur d’économies

24 octobre 2014 - optionfinance.fr

A quoi ressembleront les banques en 2020 ? Telle est la question à laquelle Eurogroup Consulting a cherché à répondre dans un rapport publié la semaine dernière. Confrontés à un environnement qui restera difficile au cours des prochaines années – faiblesse des revenus en raison de taux d’intérêt bas et hausse des coûts liée aux contraintes réglementaires –, les établissements bancaires vont devoir faire évoluer leur stratégie pour conforter leur solidité financière. Parmi les leviers identifiés, le cabinet spécialisé préconise notamment la mise en place d’une tarification davantage en adéquation avec le produit net bancaire généré par chaque client, ainsi qu’une simplification des systèmes d’information afin d’en réduire les dépenses associées.
Surtout, l’accélération de la digitalisation, c’est-à-dire le développement de canaux de communication, comme les applications mobiles et Internet, est considérée comme primordiale par Eurogroup Consulting. Par exemple, l’étude estime que plus de la moitié des ouvertures de comptes à horizon 2020 se feront en ligne en Europe. Face à la concurrence des banques en ligne, les établissements «traditionnels» doivent donc s’adapter. De plus, le fait de permettre aux clients d’accéder plus facilement, depuis leurs supports électroniques, à l’offre de produits est de nature à stimuler la vente de ces derniers. Un enjeu vis-à-vis notamment des entreprises pour la commercialisation de solutions comme le crédit-bail et l’affacturage. Outre un apport de revenus, l’essor de la digitalisation devrait également se traduire, pour les banques, par des économies, à travers principalement la réorganisation des réseaux d’agences.