Actualités

Cyberattaques

La menace ne faiblit pas

30 mars 2018 - optionfinance.fr

Pour les entreprises du secteur financier, le coût annuel moyen des incidents liés à des cyber-attaques a augmenté de plus de 40 % entre 2014 et 2017 dans le monde, passant de 12,97 à 18,28 millions de dollars, révèle Accenture dans une étude. Le nombre moyen de violations de sécurité subi par ces entreprises, de 125 en 2017, reste toutefois inférieur à la moyenne tous secteurs confondus, de 130. Parmi les attaques auxquelles le secteur financier est le plus exposé figurent le déni de services, le phishing et l’ingénierie sociale (manipulation d’un utilisateur en vue d’obtenir une information), rappelle l’entreprise de conseil. En France, les ETI restent particulièrement vulnérables aux attaques informatiques : si 76 % de leurs dirigeants déclarent avoir subi un incident en 2017, seuls 37 % se disent aujourd’hui prêts à y faire face, selon PwC. «Quoique conscientes des risques, la très grande majorité des ETI ne s’est pas encore dotée d’organes de décision et de réaction transversaux associant, au-delà des seuls responsables des systèmes d’informations (DSI ou RSSI), l’ensemble des composantes managériales de l’entreprise, indique Jean-Philippe Pagès, directeur opérationnel de Bessé Grandes Entreprises. En outre, celles-ci perçoivent encore la menace cyber comme un risque essentiellement technique et non pas stratégique.»