Actualités

Opération

La réorganisation capitalistique du Crédit Agricole contestée par des minoritaires

26 février 2016 - optionfinance.fr

L’annonce par Crédit Agricole SA (CASA) de la simplification de ses relations capitalistiques avec ses caisses régionales ne satisfait d’ores et déjà pas tout le monde. L’opération consiste dans le rachat par les caisses régionales, pour 18 milliards d’euros, des 25 % de leurs titres détenus CASA. Or, les titres qui seront rachetés ne sont pas des actions, mais des certificats coopératifs d’investissement (CCI). Ces derniers, qui ne confèrent pas de droits de vote, sont émis par les caisses régionales auprès de leurs clients, afin de leur permettre d’encaisser des dividendes. Toutefois, la liquidité de ces titres est très limitée. «Bien que, pour 13 des 39 caisses régionales du groupe Crédit Agricole, ces titres soient cotés en Bourse, il est aujourd’hui quasiment impossible de vendre ces CCI sur les marchés», souligne Colette Neuville, présidente de l’Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam).

Par conséquent, le fait que cette opération offre une fenêtre de liquidité uniquement à CASA ne convient pas aux porteurs de CCI. «L’opération telle qu’elle est actuellement envisagée par Crédit Agricole est contraire au principe d’égalité de traitement entre porteurs d’une même catégorie de titres, considère Colette Neuville. Et ce d’autant plus que la valorisation des CCI rachetés, correspondant à 105 % des fonds propres des caisses régionales, est bien supérieure à leur valeur en Bourse.» L’Adam envisage donc de porter l’affaire devant l’Autorité des marchés financiers.