Actualités

Endettement

La trajectoire diverge entre les PME et les autres entreprises

06 avril 2018 - optionfinance.fr

L’écart entre l’endettement des PME françaises et celui des autres entreprises domestiques se creuse. Selon une étude publiée par la recherche économique du Crédit Agricole, leur taux d’endettement financier, aussi bien rapporté à la valeur ajoutée qu’aux capitaux propres, est en baisse depuis près de dix ans, alors qu’il est plutôt stable dans les sociétés de plus grande taille. Ce constat peut pourtant sembler paradoxal à plusieurs titres. D’abord, malgré une forte chute en 2015, les encours de crédits mobilisés pour les PME sont en croissance (+ 3,9 % à fin décembre). Ensuite, ces dernières disposent des capacités de financement nécessaires pour pouvoir s’endetter (les dettes financières représentent environ 4,5 % des profits des PME, contre environ 6,5 % dans les autres) et leurs indicateurs économiques s’améliorent de nouveau depuis près de quatre ans.

Certes, l’étude n’explique pas les dysfonctionnements du système de financement à l’origine d’un tel écart. Néanmoins, au regard des chiffres, le décalage entre les grandes et les petites et moyennes entreprises pourrait être davantage associé à l’écart de coût d’emprunt. Alors que les PME se sont financées à un coût apparent inférieur à la moyenne des entreprises pendant près de dix ans (environ 5,5 % en 2007 pour les PME, contre 6,5 % pour les grandes entreprises), celui-ci est désormais légèrement supérieur à celui constaté dans les grandes sociétés (près de 3,4 % contre 2,9 %).