Actualités

Affaire Vinci

L’AMF formule des recommandations à l’attention des émetteurs

24 février 2017 - optionfinance.fr

En novembre dernier, Vinci était victime d’une usurpation d’identité au travers d’un faux communiqué de presse annonçant 3,5 milliards d’euros de pertes, qui avait entraîné la chute de son cours de Bourse de plus de 18 % en dix minutes. Alors qu’une enquête est en cours, l’Autorité des marchés financiers (AMF) vient de publier une liste de sept recommandations à l’attention des émetteurs, allant de la sensibilisation des équipes chargées de la diffusion de l’information financière à la mise en place de dispositifs de veille sur Internet. «Les entreprises ont déjà adopté un certain nombre de bonnes pratiques, reconnaît Martine Charbonnier, secrétaire générale adjointe de l’AMF. Toutefois, elles ont encore des marges de progrès, notamment en mettant régulièrement à jour leurs procédures d’urgence et en se tenant informées des nouveaux modes d’usurpation d’identité.»

Par ailleurs, l’AMF s’est prononcée en faveur d’un changement des mécanismes boursiers. «Nous proposons d’abaisser le seuil de variation du cours de Bourse provoquant la suspension des négociations en deçà de 10 % et d’allonger le temps d’examen avant la reprise des échanges au-delà des deux minutes actuelles afin de réduire l’impact boursier d’un tel événement», indique Martine Charbonnier. La décision reviendra sur ce point à Euronext.