Actualités

Dette

Le marché obligataire français devrait bien se porter en 2018

27 octobre 2017 - optionfinance.fr

Encouragées par des taux bas, une politique monétaire accommodante ainsi qu’une amélioration des perspectives économiques, les émissions d’obligations réalisées par les entreprises non financières françaises pourraient atteindre 70 à 75 milliards d’euros en 2018, contre 65 à 70 milliards d’euros cette année, estime Moody’s Investors Service. Dans sa toute dernière étude, la filiale de Moody’s Corporation estime par ailleurs que les volumes d’émission seront alimentés l’année prochaine par des dépenses d’investissements et par le dynamisme du marché des fusions-acquisitions, dont la France a été le premier acteur européen en 2017. Dans la continuité d’Engie, de Suez ou d’Eurotunnel cette année, les grands groupes de la catégorie investissement (investment grade) continueront à dominer le marché. Le segment de la dette à haut rendement (high yield) devrait persister grâce à un regain d’appétit pour le risque de la part des investisseurs. Enfin, après avoir doublé de taille en 2017 sur un an pour atteindre 5,5 milliards d’euros, les émissions françaises de green bonds devraient connaître un nouvel engouement l’année prochaine, portée par l’arrivée de nouveaux émetteurs sur le marché.