Actualités

Banques d’investissement

Le recul continue

20 mai 2016 - optionfinance.fr

Les banques d’investissement ne parviennent pas à enrayer la baisse de leurs revenus. Leur chiffre d’affaires mondial s’établit ainsi à 228 milliards de dollars en 2015, en baisse de 5 % par rapport à l’année précédente, selon une étude publiée par le Boston Consulting Group (BCG) ce mois-ci. A plus long terme, les difficultés des banques d’investissement sont encore plus nettes, puisque leurs revenus sont en baisse continuelle depuis 2012, où ils atteignaient 257 milliards de dollars.

Ces difficultés concernent principalement le segment obligataire, changes et matières premières (FICC), qui représente le cœur de l’activité des banques d’investissement, et près de la moitié de leur chiffre d’affaires total. Son affaiblissement est notamment dû à la faiblesse du cours des matières premières en 2015 et au contexte de taux bas favorisé par des politiques monétaires accommodantes.

La performance des banques d’investissement s’est en outre érodée. La rentabilité de leurs capitaux propres (ROE), qui s’établissait à 12 % en 2012, n’a cessé de diminuer depuis pour atteindre 6 % en 2015. Le renchérissement des coûts supportés par les banques d’investissement, en hausse de 4 % depuis 2010, a notamment réduit la profitabilité de ces dernières.

Confrontées à la concurrence d’autres acteurs, comme les sociétés de gestion, les banques d’investissement doivent donc repenser leur stratégie si elles veulent profiter de la hausse du marché mondial des capitaux, estimée par le BCG à 12 % dans les cinq prochaines années. A cette fin, le développement de services de fourniture d’informations financières ou la mise en place de solutions d’analyse de données de marché comptent parmi les pistes privilégiées par l’étude.