Actualités

Fonds propres

Les banques françaises souffrent de la comparaison

02 février 2018 - optionfinance.fr

Alors que les ratios de solvabilité des 100 principales banques internationales n’avaient cessé de se renforcer depuis le début de la crise, cette tendance a connu un coup d’arrêt. Selon une étude publiée par Standard & Poor’s la semaine dernière, le ratio de capitaux propres ajusté (RAC) (l’agence procédant à des retraitements afin d’appliquer la même méthodologie pour tous les émetteurs) est en effet resté stable en 2016, à 8,7 % en moyenne. Alors que les grands établissements suisses et nordiques s’imposent parmi les groupes bancaires les mieux capitalisés, devant certains de leurs concurrents chinois et américains. En revanche, les banques françaises restent pour leur part en retrait. En effet, Crédit Agricole (7,8 %), BNP Paribas (6,5 %), la Société Générale (7,9 %) et Crédit Mutuel (8,1 %) affichent toutes un RAC très éloigné de la moyenne mondiale. En la matière, BPCE fait office d’exception, avec un ratio de 9,3 %.

A en croire S&P, un rattrapage pourrait toutefois avoir lieu rapidement. Alors que l’agence table sur une stabilisation du RAC des banques du top 100 mondial en 2017 et en 2018, elle prévoit sur la période une hausse de celui des établissements hexagonaux, dans une fourchette comprise entre 0,4 et 0,9 point.


à lire aussi