Actualités

Macroéconomie

Les chiffres de la semaine

27 avril 2018 - optionfinance.fr

86,7 % du PIB, la dette publique de la zone euro au quatrième trimestre de 2017

Sur la période, ce ratio était en baisse de 1,4 point par rapport au trimestre précédent et de 2,3 % en glissement annuel, selon Eurostat. Les pays présentant en fin d’année dernière les ratios de dette publique sur PIB les plus élevés étaient la Grèce (178,6 %), l’Italie (131,8 %) et le Portugal (125,7 %).


1 702, le nombre d’entreprises contrôlées par l’Etat français

Ce chiffre, établi pour l’année 2016, était en augmentation de 4,4 % sur un an, rapporte l’Insee dans une étude récente compilant les dernières données sur le sujet. A date, ces sociétés, contrôlées directement ou indirectement, employaient 778 000 personnes, un chiffre en baisse de 1,6 % en glissement annuel. Les secteurs d’activité dans lesquels l’Etat est le plus présent sont les transports, l’énergie, la gestion des déchets et la dépollution.


1,5 %, la croissance italienne anticipée pour 2018

Selon le ministre italien de l’Economie et des Finances, Pier Carlo Padoan, l’économie du pays devrait connaître la même progression que l’an dernier. Par ailleurs, la croissance italienne devrait ralentir dès 2019 pour atteindre 1,4 % puis 1,3 % en 2020, a-t-il estimé lors d’une conférence de presse la semaine dernière.


797,3 milliards de yens, l’excédent commercial du Japon en mars

Equivalent à 6 milliards d’euros environ, celui-ci a progressé de 32,1 % sur un an. Ce chiffre est très supérieur aux attentes des analystes compilées par l’agence Bloomberg News, qui tablaient sur un surplus de 499,2 milliards de yens (3,77 milliards d’euros).

1,1 %, l’inflation espagnole en avril

Celle-ci a ralenti de 0,2 point par rapport au mois de mars, selon l’estimation provisoire publiée la semaine dernière par l’Institut national de la statistique (INE). La hausse des prix connaît globalement une décélération par rapport à l’année 2017 en Espagne : de 3 % en février 2017, elle s’était stabilisée légèrement au-dessous de 2 % à l’automne avant de baisser nettement début 2018.