Actualités

Budget 2019

Les entreprises échaudées par les premiers arbitrages

31 août 2018 - optionfinance.fr

Les réactions des organisations patronales, à la suite de la divulgation par le Premier ministre et par Bruno Le Maire de certaines mesures budgétaires pour 2019, ne se sont pas faites attendre. En effet, si la CPME approuve la future défiscalisation des heures supplémentaires au 1er septembre 2019, elle regrette cependant qu’aucune baisse de cotisation patronale ne soit prévue. La confédération déplore également le report au 1er octobre 2019 (au lieu du 1er janvier prochain) de l’allégement de charges supplémentaires de quatre points de cotisations sociales au niveau du SMIC : «Une mauvaise nouvelle pour les entreprises qui devront avancer 1,3 milliard à l’Etat avec le relèvement du 5e acompte d’impôt sur les sociétés.» Une mesure aussi égratignée par Geoffroy Roux de Bézieux, nouveau président du Medef, qui a estimé, lors de son discours d’ouverture de l’université d’été de l’organisation patronale que l’on ne pouvait que se désoler des annonces faites. «Nous préférons les preuves d’amour aux déclarations d’amour», a-t-il déclaré. Et de mettre en garde contre un risque de «revenir à la politique de zigzag du quinquennat Hollande, envoyant des messages contradictoires aux entreprises».