Actualités

RISQUE PAYS

Les entreprises françaises doivent accroître leur vigilance au Brésil

12 septembre 2014 - optionfinance.fr

La situation des entreprises au Brésil s’aggrave, selon Coface. Le nombre de procédures de faillite a en effet grimpé de 3,1 % sur un an à fin avril. Pour autant, l’assureur-crédit n’observe pas encore de dérapages en ce qui concerne les délais de paiement ou les risques de non-recouvrement de créances pour les entreprises françaises exposées au marché brésilien. «En revanche, celles qui décident aujourd’hui de s’implanter localement doivent anticiper ces risques, en réduisant par exemple la durée de leurs crédits client, ou en demandant certaines garanties, comme des lettres de crédit ou des avances», prévient Joël Paillot, directeur de l’arbitrage du groupe Coface. Une prudence qui doit prévaloir en particulier dans les secteurs les plus touchés par les défaillances d’entreprises : l’agroalimentaire (+ 46 %), le textile et l’habillement (+ 7 %), et les services (+ 2 %).