Actualités

Capital

Les fondations actionnaires peinent à percer en France

10 avril 2015 - optionfinance.fr

C’est une spécificité française : alors que les fondations actionnaires d’entreprises sont au nombre de 1 350 au Danemark, de plus de 500 en Allemagne et de 20 en Suisse, la France, pour sa part, n’en compte que deux ! Selon l’étude menée par le cabinet de conseil en philanthropie Prophil, il s’agit de la fondation Varenne, propriétaire du groupe de presse Centre France-La Montagne, et de la fondation Pierre Fabre, actionnaire du laboratoire éponyme.

Ce contraste entre la France et les autres pays européens s’explique avant tout par un environnement moins favorable. En droit français, une fondation ne peut exister que si elle est reconnue d’utilité publique par décret du Conseil d’Etat, une procédure pouvant durer plus de dix-huit mois. En outre, même si la loi permet depuis 2005 à ce type de structure de détenir la majorité des titres d’une entreprise, l’étude regrette que les mentalités continuent de juger l’investissement de fondations dans une entreprise incompatible avec leur intérêt social.