Actualités

M&A

Les investisseurs américains font main basse sur les start-up occidentales

30 septembre 2016 - optionfinance.fr

Pour la majorité des start-up occidentales, être racheté signifie intégrer un groupe américain. Selon une étude récente du cabinet Mind the Bridge, 82 % des 5 925 jeunes sociétés fondées aux Etats-Unis et en Europe étudiées ont été acquises entre 2012 et mi-2016 par des structures basées outre-Atlantique. Certes, ces dernières ont réalisé 88 % de leurs acquisitions sur leur marché domestique, tandis que les groupes européens ont fait de même dans 68 % des cas. Mais les entreprises basées aux Etats-Unis se sont toutefois adjugées 44 % des start-up cédées en Europe depuis près de cinq ans. Ainsi, les groupes américains se situent de loin en tête du classement des acquéreurs les plus actifs sur ce segment (avec 4 879 start-up occidentales rachetées), suivis par les britanniques (471 deals), l’Allemagne (139) et la France (120).