Actualités

COMPÉTITIVITÉ

Les PME françaises moins bien valorisées que leurs concurrentes européennes

24 octobre 2014 - optionfinance.fr

Afin de remédier à l’absence d’informations financières sur les entreprises de taille moyenne françaises non cotées, la Compagnie nationale des commissaires aux comptes (CNCC) vient de lancer, en partenariat avec le cabinet d’évaluation Epsilon Research, le premier indice permettant de mesurer leur valeur.

Calculé à partir d’une base de données des transactions réalisées depuis 2011, celui-ci se concentre sur les PME de 15 à 50 millions d’euros de fonds propres, soit environ 7 000 entreprises non cotées (près de 2 millions d’emplois). Ce multiple reflète l’évolution de leur prix d’achat à travers le ratio valeur d’entreprise/Ebitda. Il se situe aujourd’hui à 7,4 fois l’Ebitda, soit un niveau inférieur à celui de la zone euro (7,9 fois). Une situation qui s’explique notamment par une moindre activité hexagonale. «Alors que les opérations de M&A reprennent dans le monde, les acquisitions d’entreprises moyennes ont baissé en France de 25 % en volume et de 38 % en valeur sur douze mois, en raison de l’attentisme des investisseurs et des entrepreneurs par rapport aux perspectives économiques actuelles, mais aussi de l’instabilité fiscale et réglementaire», observe Yves Nicolas, le président de la CNCC.