Actualités

M&A

Les sociétés françaises actives à l’étranger

09 janvier 2015 - optionfinance.fr

Ces dernières semaines, les entreprises françaises se sont montrées particulièrement actives sur le front des acquisitions aux Etats-Unis. En effet, alors qu’Atos a annoncé fin décembre l’acquisition de l’activité d’externalisation informatique de l’Américain Xerox, pour 1,05 milliard de dollars, le laboratoire de santé animale Virbac a acheté la semaine dernière des actifs de Novartis Animal Health – dans le cadre de la fusion de ce dernier avec l’Américain Eli Lilly – pour 410 millions de dollars. Un mouvement vers les Etats-Unis qui devrait se poursuivre en 2015. «Nous constatons que plusieurs groupes américains souhaitent rationaliser leurs portefeuilles d’activités, explique Sophie Javary, responsable de BNP Paribas corporate finance EMEA. Les entreprises européennes qui veulent profiter du rebond de la croissance aux Etats-Unis y trouveront donc des opportunités en 2015.»

Le secteur du private equity, pour sa part, n’est pas en reste. Fin décembre, la société d’investissement Wendel a annoncé la prise d’une participation majoritaire de la société autrichienne productrice de packaging Constantia Flexibles (1,6 milliard d’euros de chiffres d’affaires) dans le cadre d’un LBO. Une opération aux multiples très élevés : alors qu’elle valorise la cible 2,3 milliards d’euros, soit près de 9 fois son Ebitda 2014 estimé, elle affichera une dette représentant 5 fois son Ebitda 2014 estimé. «Cette valorisation est le résultat d’un processus d’enchères qui a inclus plusieurs autres fonds de private equity européens, parmi lesquels CVC, explique Sophie Javary. En effet, les fonds de capital-investissement européens disposent de nombreuses liquidités, et la concurrence autour des dossiers d’investissement de taille est de plus en plus forte.» De quoi présager une augmentation des valorisations dans le private equity en 2015.