Actualités

Dette publique

Les taux japonais bientôt sous pression ?

Option Finance - 25 novembre 2013

Afin de relancer la croissance du Japon, le Premier ministre Shinzo Abe a lancé, depuis l’année dernière, une politique de relance et d’expansion monétaire. Si celle-ci s’est d’ores et déjà traduite par une hausse annuelle du PIB d’environ 4 % au premier semestre 2013, l’inflation commence, elle aussi, à progresser. Une situation qui pourrait fragiliser le pays. «Même si les rendements des obligations souveraines ont toujours offert un faible coupon facial, le fait que l’économie nippone enregistre, jusqu’à récemment, une déflation de près d’1 % permettait aux investisseurs domestiques de percevoir un taux réel intéressant, proche de 1,70 % sur dix ans, constate Patrick Artus, chef économiste de Natixis. Or, avec une inflation actuellement d’environ 1 %, cette rémunération diminue sensiblement.» En conséquence, alors que près de 95 % de la dette publique sont détenus par des investisseurs domestiques, une partie d’entre eux commencerait à s’en détourner et aurait intensifié, au cours des trois derniers mois, les achats d’obligations d’Etat américaines.