Actualités

Structure financière

Moody’s reste confiant pour Volkswagen

Optionfinance.fr - 29 octobre 2015

Conséquence directe du «dieselgate», Volkswagen a annoncé, le 28 octobre dernier, une perte opérationnelle (3,48 milliards d’euros) ainsi qu’une perte nette (1,67 milliard d’euros) au titre du troisième trimestre 2015. Une première depuis quinze ans ! Cette contreperformance s’explique notamment par la provision de charges exceptionnelles, à hauteur de 6,9 milliards d’euros. Les impacts financiers liés à la supercherie du constructeur allemand sur la consommation de ses moteurs diesel devraient toutefois augmenter au cours des prochains mois. Dans une étude, Moody’s évalue en effet la facture potentielle dans une fourchette comprise entre 9,5 et… 31 milliards d’euros, le montant final étant surtout conditionné à celui des amendes que le groupe devra acquitter auprès de la justice américaine et des consommateurs ayant déposé plainte.

En dépit du caractère élevé de la somme globale – la capitalisation de la société s’établit actuellement à près de 55 milliards d’euros –, Moody’s reste confiant. D’abord, le fait que Volkswagen dispose de 12 marques automobiles et d’une marque de moto devrait limiter l’ampleur d’une baisse éventuelle des ventes. Sur le plan financier, Volkswagen, qui a d’après Moody’s l’habitude de pratiquer une politique modérée en matière de dividendes (1,9 milliard d’euros distribués en 2014, soit 11 % de ses cash-flows), pourrait également agir sur ce levier. Par exemple, un gel des versements jusqu’en 2017 se traduirait par une hausse de ses free cash-flows de 2 milliards d’euros par an. Enfin, le constructeur affichait, à la fin du premier semestre 2015, une trésorerie de 17,6 milliards d’euros ainsi que 15 milliards d’euros de financements bancaires utilisables. De quoi lui permettre a priori de faire face à cette situation.