Actualités

M&A

Rubis sollicite ses actionnaires pour une acquisition stratégique en Afrique

27 mars 2015 - optionfinance.fr

Près d’un an et demi après sa dernière augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires, Rubis (2,79 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014) prépare une nouvelle opération de ce type. Le groupe spécialisé dans l’aval pétrolier et chimique va en effet lever environ 120 millions d’euros sous cette forme, soit près de 5 % de sa capitalisation boursière. Un montant qui servira à financer partiellement l’acquisition de la société opérant dans les bitumes en Afrique de l’Ouest Eres, dont le montant total s’établit entre 400 et 500 millions de dollars (présence d’une clause d’earn out). «Dans la mesure où nous disposons déjà d’une ligne de financement en fonds propres, nous comptons l’utiliser à hauteur d’environ 65 millions d’euros, explique Bruno Krief, directeur général finances de Rubis. Afin de limiter la dilution de nos actionnaires, nous avons cependant voulu leur offrir la possibilité de souscrire à une augmentation de capital. Sous réserve notamment de l’obtention du visa de la part de l’AMF, nous aimerions boucler cette dernière d’ici la fin du premier semestre.»

Le solde de l’acquisition proviendra de tirages sur des lignes bancaires existantes. Un mix de financement qui permet au groupe de conserver un ratio d’endettement limité. «Avec un financement intégral en dette, notre ratio dette nette sur résultat brut d’exploitation aurait atteint 2,2 fois-2,3 fois, précise Bruno Krief. Grâce au renforcement de nos fonds propres, celui-ci va s’établir à 1,9 fois, ce qui nous laissera des marges de manœuvre substantielles pour poursuivre notre développement.»