Actualités

Placement privé

Un premier semestre actif pour le marché du Schuldschein

15 juillet 2016 - optionfinance.fr

Alors que le marché français des placements privés (Euro-PP) s’est «un peu essoufflé» lors du premier semestre, selon des banquiers arrangeurs, son comparable allemand a connu, pour sa part, une activité particulièrement soutenue. Selon un rapport publié par Scope Ratings, plus de 40 transactions y ont été réalisées par des sociétés non financières lors des six premiers mois de l’année, pour un montant global de 11 milliards d’euros – contre 9 milliards d’euros un an plus tôt. Un dynamisme dû notamment aux groupes français car Edenred et Tarkett ont chacun réalisé en juin un Schuldschein inaugural, pendant qu’Orpea effectuait son huitième placement outre-Rhin. Selon plusieurs sources, d’autres émetteurs hexagonaux ayant souhaité maintenir la confidentialité sont également intervenus sur ce marché.

D’après Scope Ratings, les volumes atteints sur l’ensemble de 2015 (approximativement 20 milliards) devraient être égalés, sinon dépassés à la fin du second semestre. Une perspective qui pourrait en partie être facilitée par le vote des Britanniques en faveur du Brexit fin juin. «Depuis le référendum, nous avons constaté un regain d’intérêt de la part d’émetteurs pour des placements privés Schuldschein, confirme François Tenenbaum, senior relationship manager chez Bayerische Landesbank. Compte tenu du format « loan » (prêt), celui-ci est peu affecté par la volatilité touchant les marchés publics. Ce constat s’est notamment vérifié lors de la faillite de Lehman Brothers en septembre 2008, ce qui n’avait pas empêché Lafarge d’émettre un Schuldchein les semaines suivantes à des conditions attractives alors que les marchés obligataires restaient fermés.»