Actualités

COÛT DU TRAVAIL

Un rapport sénatorial évalue l’impact financier d’une suppression des 35 heures

15 janvier 2016 - optionfinance.fr

Les opposants aux 35 heures disposent de nouveaux arguments pour réclamer l’assouplissement de la durée légale du temps de travail. Un rapport publié la semaine dernière par la commission des finances du Sénat estime en effet que le passage de 35 à 37 heures par semaine, sans compensation salariale, entraînerait une baisse du coût du travail de l’ordre de 3 % pour les entreprises. Toutes choses étant égales par ailleurs, les sociétés verraient également leur taux de marge, qui s’établissait en moyenne à 31,2 % au troisième trimestre 2015, progresser mécaniquement de 2 points.

Par ailleurs, le rapport envisage d’autres solutions moins radicales qui pourraient bénéficier aux entreprises françaises. Parmi elles, la suppression de la majoration du coût des heures supplémentaires permettrait de diminuer le coût du travail de 0,4 %, tandis que le report du seuil de déclenchement de celle-ci de 35 à 36 heures le réduirait de 0,2 %. L’alternative vers laquelle semble actuellement se tourner le gouvernement dans le cadre de son projet de réforme du droit du travail serait toutefois encore plus limitée. Elle consisterait, selon les auteurs du rapport, à diminuer le taux de majoration appliqué aux heures supplémentaires, ce qui n’aurait selon eux qu’un effet marginal sur les finances des sociétés.