Actualités

Private equity

Une «poudre sèche» qui explose

01 mars 2018 - optionfinance.fr

Les liquidités détenues par les fonds de capital-investissement progressent encore partout dans le monde. Avec un record de 1 700 milliards d’euros de capitaux non appelés à fin 2017, soit 200 milliards de plus qu’en 2016 selon l’étude de Bain & Company, le décalage entre l’offre et la demande s’est en effet creusé et pousse ainsi les valorisations des actifs à la hausse. Les fonds de private equity, qui ne représentent que 13 % des acheteurs en valeur sur le marché des fusions-acquisitions, ont notamment été pénalisés par la faible rotation des participations contenues dans les portefeuilles de leurs homologues. La durée médiane de détention des sociétés de gestion est en effet désormais de cinq ans en 2017, alors qu’elle était inférieure à quatre ans avant la crise financière. Cette évolution est liée à un excès de rendement sur les fonds ayant une stratégie de long terme.