Actualités

Restructurations financières

Une rentrée chargée

11 septembre 2014 - optionfinance.fr

Après huit premiers mois particulièrement actifs sur le front des restructurations en France (Vivarte, Cybergun, Theolia, Guy Degrenne…), la tendance ne devrait pas fléchir d’ici la fin de l’année. «En cette rentrée, un grand nombre de dossiers sont en effet sur la table», confie un spécialiste en restructuring. Ainsi, Arc International, Alma Consulting, SNCM, Groupe Fly ou encore Latécoère négocient actuellement avec leurs créanciers et leurs actionnaires afin d’éviter le défaut. Des difficultés qui s’expliquent, en grande partie, par un environnement économique dégradé. «Les entreprises du secteur de la distribution continuent de souffrir d’une baisse de la consommation, liée à la diminution du pouvoir d’achat des ménages, poursuit ce spécialiste. Après Vivarte, les exemples de Fly et d’Arc International s’inscrivent parfaitement dans ce contexte. Quant aux sociétés de conseil et d’ingénierie, la baisse de la rémunération des contrats, imposée par les clients, conjuguée à une masse salariale importante, ne leur permettent plus de faire face à leurs échéances.»

En dépit d’un climat toujours aussi dégradé, le règlement des dossiers aurait toutefois tendance à devenir moins conflictuel. «Depuis quelques mois, des hedge funds et des fonds de dette, pour la plupart anglo-saxons, manifestent un intérêt croissant pour accompagner financièrement les reprises de sociétés en difficulté, constate Lionel Spizzichino, avocat associé en charge du département restructuring chez Paul Hastings. Cette alternative au financement bancaire traditionnel offre de nouvelles solutions pour ces sociétés, leurs actionnaires et créanciers.»