Actualités

Fraude

Une sophistication croissante des stratagèmes

12 mai 2017 - optionfinance.fr

Si le nombre de tentatives de fraude dont ont été victimes les entreprises françaises a légèrement diminué en 2016 par rapport à 2015, il reste toutefois encore très élevé. En effet, huit entreprises sur dix ont subi au moins une attaque frauduleuse en 2016, contre neuf sur dix l’année précédente, d’après une étude réalisée par Euler Hermes et l’Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion (DFCG) auprès de 200 membres de la fonction finance. «Les escroqueries les plus courantes restent les usurpations d’identité, les fraudeurs se faisant passer pour le président (59 %), un fournisseur (56 %), un avocat ou un banquier (29 %), ou encore un client (25 %), relève Sébastien Hager, expert fraude chez Euler Hermes. Mais ces dernières années ont vu fortement progresser les cyberattaques (57 % en 2016, contre 32 % en 2015), et notamment celles utilisant les ransomwares, ces logiciels malveillants qui viennent crypter les données d’une entreprise dans le but d’exiger une rançon.» En outre, les malfaiteurs ont continué à sophistiquer leurs stratagèmes. Des mois par exemple après avoir volé des données à une entreprise par le biais d’une cyberattaque, certains s’en servent pour se livrer à des usurpations d’identité à l’encontre de la même société.