Bourse

Sociétés

ACCORHOTELS sanctionné après la reprise des réflexions concernant AIR FRANCE-KLM

AOF - 04 juin 2018

(AOF) - AccorHotels a confirmé la reprise de ses réflexions concernant une éventuelle prise de participation minoritaire au capital d’Air France-KLM. Même s’il ne s’agit encore que de réflexions préliminaires, les investisseurs ont clairement manifesté leur opinion : le titre du groupe hôtelier (-6,95% à 44,29 euros) a accusé le plus lourd repli du CAC 40. A l’inverse, Air France-KLM a signé la plus forte progression du SBF 120 avec un gain de 5,47% à 7,364 euros.

Selon Les Echos, AccorHotels aurait proposé d'acheter les 14,3% d'Air France-KLM détenus par l'Etat. Ce processus alternatif ne fait que débuter, et du côté de l'Etat-actionnaire, on ne se serait pas encore fait une religion sur le sujet, tempère le journal. L'opération pourrait également prendre la forme d'un échange d'actions, dans lequel l'Etat recevrait des actions Accor en échange de ses actions Air France-KLM.

Ce matin, Oddo BHF et Kepler Cheuvreux ne se sont guère montrés convaincus quant à une éventuelle prise de participation.

Oddo BHF ne discute pas l'aspect positif indéniable d'un partenariat avec Air France. Il souligne néanmoins qu'une prise de participation pourrait complexifier de nouveau la thèse d'investissement d'Accor, alors que celui-ci vient enfin de finaliser la cession majoritaire de son pôle immobilier, le rendant plus comparable avec ses principaux pairs, notamment américains.

AccorHotels a déjà discuté avec Air France-KLM par le passé


Un constat globalement partagé par Kepler Cheuvreux. Ce dernier estime qu'un partenariat commercial, sans prise de participation, donnerait les mêmes résultats. Le rachat de la participation de l'Etat au sein d'Air France-KLM (14,3%) n'est pas un prérequis à la création de synergies commerciales.

Oddo BHF détaille ainsi que les deux groupes opèrent sur le même marché du tourisme mondial, appelé à croître de manière régulière, et adressent une typologie de clientèle très similaire, tant au niveau domestique qu'à l'international. Parallèlement, ils font face à des enjeux communs pour tout ce qui concerne les frais commerciaux et la distribution à l'heure de la transition digitale et d'une concurrence accrue tant des géants de l'Internet que d'offres alternatives.

Dans son communiqué, AccorHotels rappelle avoir conduit à plusieurs reprises, au cours des dernières années, des discussions avec Air France-KLM en vue de développer notamment des projets digitaux communs et une plateforme commune de fidélisation et de services.

Quant à Air France-KLM, "la sortie de l'Etat du capital de Air France, probablement difficile au niveau politique, offrirait l'avantage selon nous de permettre la mise en place de vraies réformes au sein de la compagnie aérienne et ainsi de la positionner sur des standards équivalents à ceux des leaders du secteur", conclut Oddo BHF.