Bourse

Sociétés

ADP : le projet de privatisation avance, le titre bien entouré

AOF - 11 juin 2018


(AOF) - Les choses semblent de nouveau évoluer dans le dossier ADP (ex-Aéroports de Paris). Après avoir longtemps hésité, le gouvernement serait désormais dans les starting-blocks pour lancer le programme de privatisations d'ADP, selon les informations des Echos. Comme toujours, les investisseurs ont salué la nouvelle: le titre ADP s'est offert un gain de 1,82% à 179,20 euros. Selon Les Echos, le texte juridique devant permettre la vente de ses participations publiques aurait été finalisé, et le Conseil d'Etat serait en train de l'examiner.

En clair, l'exécutif se donne la possibilité que ce volet sur les cessions d'actifs figure bien au projet de loi Pacte qui doit être présenté le 18 juin en Conseil des ministres.

Cette loi est en effet nécessaire pour permettre à l'Etat de descendre sous le seuil des 50% du capital d'ADP, chose qui lui est interdite pour le moment.

L'opération pourrait comprendre la création d'une société concessionnaire de longue durée, selon Les Echos. En effet, ADP, qui exploite les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et d'Orly, a la particularité d'être également le propriétaire de son foncier, contrairement aux aéroports régionaux. Et l'Etat ne souhaiterait pas y renoncer.

Toutefois, le quotidien économique souligne que rien n'est définitivement arrêté et qu'Emmanuel Macron doit encore valider l'opportunité politique d'une telle privatisation, eu égard au contexte socialement tendu.

Pour mémoire, début mars, BFM Business avait rapporté que l'Etat devait vendre la totalité de sa participation de 50,6% dans Aéroport de Paris, une participation valorisée alors plus de 8 milliards d'euros. S'agissant des candidats potentiels à la reprise, le média avait cité pêle-mêle l'italien Atlantia, l'espagnol Ferrovial, ou encore les français Ardian et Predica (Crédit Agricole). Toutefois, Vinci semblait tenir la corde.