Bourse

Sociétés

ADTHINK en forte baisse après un premier semestre décevant

AOF - 30 juillet 2018


(AOF) - Adthink chute de 17,47% à 1,2050 euro, son plus bas niveau depuis septembre 2016. Le spécialiste de la publicité à la performance a vu son chiffre d'affaires baisser de 36,4% au premier semestre, pour atteindre 7,14 millions d'euros. Outre un effet de périmètre défavorable - Adthink a notamment cédé IT News Info - "ce premier semestre est inférieur à nos attentes en termes de croissance organique", regrette Arnaud Lacroix, Directeur général du groupe. Cette dernière est ressortie à 7% seulement sur le périmètre recentré sur la publicité digitale à la performance.

Au sein de cette activité, qui a généré environ 6 millions d'euros de chiffre d'affaires à fin juin contre une estimation à plus de 9 millions, "le manque à gagner provient surtout des activités historiques de marketing digital qui ont été moins contributives qu'anticipé, alors que les nouvelles activités ont bien performé sur la période avec des progressions de l'ordre de +30%", résume Genesta. 

Les deux activités historiques - Data Activation et Customer Acquisition - ont été perturbées par des réorganisations, des baisses inopinées d'investissements publicitaires de deux clients majeurs et par l'entrée en vigueur du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Pour le reste, le Display Network, le Trading Desk et l'Affiliate Network ont été soutenus par "l'accroissement des audiences monétisées, l'international et la vidéo (en progression de 80 %)."

Genesta dégrade sa recommandation sur Adthink

Pour relancer son activité de publicité digitale, Adthink a pris récemment de nombreuses initiatives avec le lancement de FIRST, une offre de monétisation externalisée à destination des éditeurs, le lancement de deux nouveaux formats publicitaires Native ou encore la signature d'un accord de commercialisation avec l'influenceuse Candice Anzel, fédératrice de la plus grosse communauté parentale sur les réseaux sociaux.

Toute la question est maintenant de savoir si ces actions vont porter leurs fruits rapidement. "Ces initiatives semblent effectivement de nature à dynamiser la croissance d'Adthink", commente Genesta. En attendant, la faiblesse des résultats du premier semestre conduit l'analyste à revoir significativement ses estimations de croissance pour les exercices à venir. En 2018, le chiffre d'affaires d'Adthink est anticipé en baisse de 24,8% contre +6,1% précédemment. En 2019, il pourrait croitre de 13,4% contre une précédente prévision de 20,5%.

Dans ce contexte, Genesta a abaissé sa recommandation d'Achat fort à Neutre sur Adthink et ramené son objectif de cours de 3,90 à 1,60 euro sur la valeur.