Bourse

Sociétés

AHOLD DELHAIZE recule encore, des prises de bénéfices et les Etats-Unis pèsent

AOF - 08 août 2018


(AOF) - Ahold Delhaize ferme la marche de l'indice néerlandais AEX avec sa baisse de plus de 2%. Le distributeur belgo-néerlandais subit sans doute des prises de bénéfices après avoir dévoilé des résultats trimestriels très légèrement supérieurs aux attentes. Ahold Delhaize a fait état d'une croissance de 15,3% (+20% à changes constants) de son bénéfice net au deuxième trimestre, à 416 millions d'euros. Son bénéfice opérationnel sous-jacent a reculé de 2% (+2,3% à changes constants) pour atteindre 616 millions. Il a représenté 4% (+0,1 point) d'un chiffre d'affaires trimestriel de 15,53 milliards.

Les ventes d'Ahold Delhaize ont reculé de 3,7%. A changes constants, elles ont augmenté de 0,9%. Le consensus tablait sur 614 millions d'euros de résultat opérationnel sous-jacent, une marge de 4% et 15,47 milliards d'euros de ventes.

Ce léger mieux ne suffit donc pas alors que le titre dépasse toujours de plus de sept points la performance de son indice de référence depuis le début de l'année : Ahold Delhaize s'apprécie toujours de plus de 12% depuis le 1er janvier et l'AEX de plus de 5%. Le 2 août, son cours a même retrouvé son niveau de septembre 2016, à 22,075 euros.

Ahold Delhaize USA déçoit

Mais la baisse du titre Ahold Delhaize fait aussi écho à celle de plus de 3% enregistrée hier suite à une note défavorable de Berenberg. Ce dernier, qui a initié la couverture de la valeur avec une recommandation de Vente, mettait en lumière la nécessité pour le groupe d'investir lourdement dans son activité aux Etats-Unis pour éviter de se faire distancer par ses concurrents. "Les synergies ont permis de stabiliser la marge d'Ahold Delhaize ces dernières années mais elles sont maintenant largement achevées", ajoutait Berenberg. Ce dernier notait qu'Ahold Delhaize était en retard dans son positionnement prix mais aussi dans la qualité de ses magasins ou dans la satisfaction des clients.

Or, les résultats du deuxième trimestre dévoilés ce matin ont été une nouvelle fois soutenus par 99 millions d'euros d'économies de coûts mais comprennent tout de même une déception aux Etats-Unis.

Les synergies y ont été compensées en partie par la hausse des salaires et des coûts de transport. La marge d'Ahold Delhaize USA ne s'est ainsi appréciée que de 0,1 point, atteignant 4%, sous le consensus de 4,1%. De plus, les ventes en comparables d'Ahold Delhaize USA ont enregistré une baisse inattendue de 0,1% alors que les analystes anticipaient une croissance de 0,5%.

Reste à savoir s'il ne s'agit que d'une déception passagère ou si les craintes de Berenberg finissent par se matérialiser...