Bourse

Sociétés

AIR FRANCE-KLM : « fort durcissement du conflit » en vue

AOF - 30 août 2018


(AOF) - L’épineuse question salariale pointe une nouvelle fois le bout de son nez chez Air France-KLM (-7,07% 8,57 euros), propulsant le titre, comme de coutume, dans les tréfonds de l’indice SBF 120. Si le mot « grève » n’a pas encore été officiellement prononcé, l’intersyndicale d’Air France a toutefois annoncé un « fort durcissement du conflit » et fustigé « l’attitude totalement irresponsable des dirigeants d’Air France ».

A l'occasion d'un Comité Central d'Entreprise (CCE) d'Air France, l'intersyndicale a fait " le constat amer " que " l'absence de toutes grèves depuis près de 4 mois n'a permis aucune reprise des discussions sous aucune forme ". Une situation qu'elle n'entend pas laisser perdurer.

" L'attitude totalement irresponsable des dirigeants d'Air France amène les organisations syndicales à conclure que seul un net durcissement du conflit qui a débuté il y a neuf mois est susceptible de forcer ces dirigeants à y mettre définitivement un terme ", peut-on lire, dans un communiqué.


" L'intersyndicale d'Air France rendra publiques sous peu les actions qu'elle proposera à l'ensemble du corps social de la compagnie Air France pour rattraper et mettre fin définitivement au blocage des salaires ", conclut l'intersyndicale.

Rappelons que les syndicats réclament une augmentation de 5,1% des salaires du personnel en 2018. Cette question épineuse avait été à l'origine de la démission de l'ancien PDG Jean-Marc Janaillac à la mi-mai et d'un mouvement de grève ayant coûté 335 millions d'euros au groupe lors du premier semestre. Benjamin Smith (46 ans), l'actuel numéro deux d'Air Canada, prendra ses fonctions de directeur général du groupe le 30 septembre prochain au plus tard. Nul doute que les turbulences seront au rendez-vous.