Bourse

Sociétés

AIRBUS : le deal avec Bombardier continue malgré les droits de douanes décidés par les Etats-Unis

AOF - 21 décembre 2017


(AOF) - Les Etats-Unis ont mis à exécution les menaces proférées à l'encontre du Canada le 27 septembre, et annoncé l'imposition de droits de douanes sur les importations par les compagnies américaines d'avions de 100 à 150 places de l'avionneur canadien Bombardier. Les services de la concurrence américains avaient été saisis par Boeing pour protester contre l'achat par des compagnies aériennes américaines des avions de son concurrent mieux-disant sur les prix.

Dans le détail, le Département américaine du Commerce a estimé que le Canada subventionnait les exportations d'avions à hauteur de 212,39% de leur prix, plaçant le niveau des droits de douane à ce niveau.

Bombardier et le gouvernement canadien ont assuré que ces mesures ne remettaient pas en cause la transaction en cours entre l'avionneur canadien et Airbus. Ce dernier a annoncé le 17 octobre qu'il allait prendre une participation majoritaire (50,01%) dans le programme d'avions de ligne C Series de Bombardier. Le constructeur aéronautique européen ne déboursera aucun fonds, mais lui fournira son expertise dans le support clients, le marketing et les ventes, ainsi que dans l'approvisionnement. Bombardier et Investissement Québec détiendront environ respectivement 31% et 19% du programme.