Bourse

Sociétés

ALTRAN rachète l'américain Aricent et procédera à une augmentation de capital de 750 millions

AOF - 30 novembre 2017

(AOF) - Altran (-5,9% à 14,35 euros) a fermé la marche de l’indice SBF 120 après l’annonce de l’acquisition du spécialiste des services de design et d'ingénierie dans le domaine du digital, Aricent, pour une valeur d'entreprise de 1,73 milliard d'euros. Le groupe américain appartenait auparavant à un groupe d'investisseurs mené par KKR. Si le groupe français a obtenu auprès d’un pool bancaire les financements nécessaires à cette transaction réalisée entièrement en numéraire, il refinancera une partie de l’opération via une augmentation de capital de 750 millions d'euros.

Un montant important comparé à une capitalisation boursière de 2,5 milliards pour Altran, d'où le repli du titre.

Les actionnaires de référence d'Altran, Apax Partners et les deux fondateurs, qui détiennent respectivement 8,4% et 2,8% du capital, participeront à la levée de fonds au prorata de leur participation. Celle-ci doit encore être approuvée par les autres actionnaires lors d'une Assemblée générale extraordinaire.

Cette transaction permet au groupe français de devenir le numéro un mondial des services d'ingénierie et de R&D avec 44 000 employés, dont 35% dans des pays à bas coûts. Les clients d'Aricent sont principalement des entreprises du secteur des télécoms, des semi-conducteurs et de l'édition de logiciels.

Altran atteindra ses objectifs 2020 avec deux ans d'avance


Sur la base des douze derniers mois au 30 juin 2017, le nouvel ensemble réalise un chiffre d'affaires pro forma d'environ 2,9 milliards d'euros et une marge d'EBIT de 12,7%, contre respectivement 2,1 milliards et 10,4% pour Altran en 2016.

Le groupe français atteindra ainsi dès 2018 les objectifs du plan stratégique Altran 2020 de revenus supérieurs à 3 milliards d'euros et d'une marge d'Ebit proche de 13%.

Cette acquisition, dont la finalisation est attendue au premier trimestre 2018, devrait avoir un effet relutif sur le bénéfice net par action dès la première année, une relution qui passera à deux chiffres en prenant en compte l'effet plein des synergies.

Celles-ci sont évaluées à 150 millions d'euros au niveau du chiffre d'affaires, se traduisant par 25 millions d'euros d'Ebitda supplémentaire. Les économies de coûts sont évaluées pour leur part à 25 millions d'euros dans les trois ans. "Les coûts de mise en œuvre associés représenteront l'équivalent d'un an de synergies de coûts, répartis sur 2018 et 2019", a indiqué Altran.

Grâce à la forte génération de trésorerie du nouvel ensemble, Altran anticipe un désendettement rapide tout en maintenant une rémunération des actionnaires en ligne avec les pratiques antérieures.