Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Baisse nette et claire après les mesures protectionnistes de Trump

AOF - 02 mars 2018


(AOF) - Les marchés européens ont très mal fini la semaine, pénalisés par les craintes de tensions commerciales après l'annonce de mesures protectionnistes par Donald Trump. Sa décision de taxer l'aluminium et l'acier importés aux Etats-Unis, à 10% et 25% respectivement, a suscité une vague d'indignation mondiale et pourrait entrainer des mesures de rétorsion. Côté valeurs, LafargeHolcim a baissé. Le CAC 40 a perdu 2,39% à 5 136,58 points et l'EuroStoxx a reculé de 2,19% à 3 324,75 points. Ce recul porte à 3,40% la perte hebdomadaire du marché parisien et à 3,39% celle de l'indice paneuropéen.

En Europe, le London Stock Exchange (-3,04% à 3822 pence) n'a pas échappé pas à la baisse des marchés européens en dépit de l'annonce de résultats 2017 en forte progression. L'année dernière, l'opérateur boursier britannique a enregistré un bénéfice imposable de 541 millions de livres (607 millions d'euros) contre 468 millions de livres en 2016. Le bénéfice opérationnel a, lui, augmenté de 47% à 626 millions de livres. Le profit d'exploitation ajusté au titre des activités poursuivies a augmenté de son côté de 15% à 812 millions de livres.

LafargeHolcim (-7,86% à 44,06 euros) a sousperformé un marché en repli de plus de 2%. Plusieurs analystes ont estimé que les perspectives contenues dans son plan stratégique risquent d'entrainer une révision à la baisse du consensus pour 2018. Jefferies l'estime à 3% maximum, notamment pour prendre en compte les impacts négatifs des changes sur l'Ebitda du cimentier. Barclays juge les objectifs réalistes mais pouvant "décevoir certains qui espéraient mieux". LafargeHolcim vise donc dès 2018, puis tous les ans jusqu'en 2022, une croissance d'au moins 5% de son Ebitda sous-jacent. Oddo BHF vise +8,3%.

Pour Technicolor, la couleur dominante reste le rouge et cela depuis un peu plus de 8 jours et la présentation de perspectives 2018 décevantes. Le spécialiste des technologies de l'image et du son a désormais vu partir en fumée plus de 50% de sa capitalisation sur cette période, en prenant en compte la chute de 22,38% à 1,46 euro enregistrée aujourd'hui. Les investisseurs ont pourtant d'abord salué ce matin l'annonce de la cession de l'activité brevets – un changement de stratégie dévoilé en décembre - avant de rapidement changer leur fusil d'épaule.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En zone euro, les prix à la production ont progressé de 0,4% en janvier sur un mois, selon Eurostat. En rythme annuel, ils ont augmenté de 1,5%. Le consensus Reuters était de +0,4% et +1,6%.

En Allemagne, les ventes au détail ont augmenté de 2,3% en janvier sur un an, a annoncé Destatis. En rythme mensuel, elles ont reculé de 0,7%. Le consensus Reuters était à +3,5% et +0,9%.

Aux Etats-Unis, l'indice définitif de confiance du consommateur publié par l'Université du Michigan, est ressorti à 99,7 en février. Le consensus Reuters le donnait à 99,5. La première estimation s'établissait à 99,9. En janvier, " l'UMich " était de 95,7.

A la clôture, l'euro cote 1,2320 dollar en hausse de 0,37%.