Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Beau rebond !

AOF - 05 avril 2018


(AOF) - Les marchés actions européens ont nettement rebondi. Les investisseurs sont rassurés par la perspective de discussions entre les Etats-Unis et la Chine afin d'éviter une guerre commerciale néfaste pour l'économie mondiale. Cet après-midi, le nouveau conseiller économique de Donald Trump, Larry Kudlow, a affiché sa confiance. Dans ce contexte, les actions n'ont guère réagi à la confirmation du ralentissement de la croissance du secteur privé en zone euro. Après deux séances de baisse, le CAC 40 a grimpé de 2,62% à 5 276,67 euros tandis que l’Euro Stoxx 50 s’est adjugé 2,80% à 3 433 points.

Au chapitre des valeurs européennes, Telecom Italia (+5,14% à 0,798 euro) a signé une des plus fortes hausses du FTSE MIB italien, soutenu par des informations de Reuters selon lesquelles l'organisme public CDP, émanation du Trésor italien, souhaiterait entrer au capital de l'opérateur. Via des achats d'actions sur le marché ou bien par le biais d'ordres sur des blocs de titres, le CDP viserait une participation pouvant atteindre 5%, assure l'agence de presse.

Ubisoft (+10,77% à 73,86 euros) s’est offert la première place du SBF 120 à la Bourse de Paris, après l’excellent démarrage de son jeu vidéo Far Cry 5, dont les ventes de la première semaine représentent le double du précédent opus. Au total, Far Cry 5 devient le deuxième meilleur lancement d'un jeu Ubisoft avec un chiffre d'affaires de 310 millions de dollars, juste derrière Tom Clancy's The Division sur la même période.

Le marché ose l'immunothérapie ! Ose Immunotherapeutics a bondi de plus de 30% à 4,55 euros après la signature d'un accord prometteur. La biotech française née en juin 2016 de l'absorption d'Effimune par Ose Pharma a signé un accord mondial de collaboration et de licence en immuno-oncologie avec le laboratoire pharmaceutique allemand Boehringer Ingelheim pour développer OSE-172, un nouvel inhibiteur de point de contrôle visant les lignées cellulaires myéloïdes.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En Allemagne, les commandes à l'industrie ont augmenté de 0,3% en février sur un mois après avoir baissé de 3,5% (révisé de -3,9%) en janvier. Le consensus Reuters était de +1,5%.

L'indice définitif PMI IHS Markit des services pour le mois de mars en France est ressorti à 56,9, contre 56,8 en première estimation et après 57,4 en février. L'indice composite s'est établi à 56,3 contre 56,2 en première estimation et après 57,3 en février.

L'indice définitif IHS Markit PMI des services pour le mois de mars en Allemagne est ressorti à 53,9 contre 54,2 en première estimation et après 55,3 en février. L'indice composite s'est établi à 55,1 contre 55,4 en première estimation et après 57,6 en février.

L'indice définitif PMI IHS Markit des services pour le mois de mars en zone euro est ressorti à 54,9 contre 55 en première estimation et après 56,2 en février. L'indice composite s'est établi à 55,2 contre 55,3 en première estimation et après 57,1 en février.

Les prix à la production industrielle ont progressé en février de 0,1% en zone euro, conformément aux attentes des économistes. En janvier, ces prix avaient grimpé de 0,4%. Sur un an, les prix à la production industrielle ont grimpé de 1,6%. Le consensus tablait sur une hausse de 1,5%, comme en janvier.

Les ventes au détail ont progressé de 0,1% en zone euro au mois de février. Les économistes tablaient sur une hausse de 0,5% après -0,3% en janvier (chiffre révisé de -0,1%). Sur un an, les ventesau détail ont grimpé en février de 1,8%. Le consensus visait une hausse de 2,1% après +2,3% en janvier.Aux Etats-Unis, 242 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées sur la semaine du 31 mars, après 218 000 (révisé de 215 000) la semaine précédente. Le consensus Briefing.com était de 225 000.

Le déficit de la balance commerciale américaine s'est établi à 57,60 milliards de dollars en février. Les économistes de Reuters tablaient sur un déficit moindre de 56,80 milliards après 56,70 milliards en janvier (révisé de 56,60 milliards).

A 17h30, l'euro cote 1,2222 dollar, en repli de 0,48%.