Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Deuxième séance de baisse d'affilée à cause des tensions commerciales

AOF - 02 août 2018


(AOF) - Les marchés européens ont enchainé leur deuxième séance consécutive de baisse après que Washington a confirmé un durcissement de sa position dans le conflit commercial qui l'oppose à Pékin. Le Secrétaire d'Etat au Commerce a indiqué qu'il va finalement passer à 25%, et non 10% comme prévu initialement, les droits de douane sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises. Côté valeurs, Amundi et Axa ont été recherchés après leurs résultats trimestriels et Sodexo a été pénalisé par l'abaissement de l'opinion de Bernstein. Le CAC 40 a perdu 0,68% à 5 460,98 points et l'EuroStoxx 1,13%.

Altice renoue avec ses vieux démons et se fait sévèrement sanctionner : -16,30% à la Bourse d'Amsterdam. Désireux d'accroire ses parts de marché, principalement en France, l'opérateur télécoms s'est montré très agressif en termes de promotion au deuxième trimestre quitte à sacrifier ses marges. Dans l'Hexagone, Altice a ainsi vu son Ebitda reculer de 7,3% au deuxième trimestre, à 974 millions d'euros. Il dépasse cependant le consensus de plus de 2%, profitant de la force de rappel du plan de réduction des coûts. Sa marge d'Ebitda a reculé de son côté de 39% à 38,7%.

AXA (+1,04% à 21,91 euros) a évolué parmi les plus fortes hausses de l'indice CAC 40, bénéficiant d’une performance semestrielle meilleure que prévu et de l’abaissement de son objectif d’endettement. Sur les six premiers mois de l’année, l'assureur a vu son résultat opérationnel progresser de son côté de 4% (+9% en organique) à 3,298 milliards, dépassant le consensus Reuters d’un peu plus de 200 millions d’euros. AXA a présenté des profits en amélioration en dépit du recul de 1% du chiffre d'affaires à 53,6 milliards d'euros.

Amundi a flambé de 5,44% à 61,62 euros dans un marché parisien en berne, le premier gestionnaire d'actifs européen étant en avance sur son plan stratégique à horizon 2020 au terme du premier semestre. Ces objectifs avaient été jugés trop prudents par les investisseurs lors de leur présentation en février dernier. Sur les six premiers mois de l'année, la collecte d'Amundi s'est élevée à 42,4 milliards d'euros contre un objectif annuel moyen de 50 milliards sur l'ensemble du plan. 

Les chiffres macroéconomiques du jour

En zone euro, les prix à la production ont augmenté de 0,4% en juin par rapport à mai, après +0,8% le mois précédent. En rythme annuel, ils ont augmenté de 3,6%. Le consensus Reuters était à +0,3% et +3,5%.

Les commandes à l’industrie ont augmenté de 0,7% en juin aux Etats-Unis, en ligne avec les attentes, après une progression de 0,4% en mai.

218 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière aux Etats-Unis, en hausse par rapport à la semaine précédente, 217 000, mais inférieures au consensus Reuters s’élevant à 220 000.

A la clôture, l'euro cède 0,41% à 1,1613 dollar.