Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Deuxième semaine de baisse pour le CAC 40

AOF - 17 novembre 2017


(AOF) - Les marchés actions européens ont clôturé en léger repli dans le sillage de l'orientation négative de Wall Street. Les analystes justifient cette correction par l'embellie enregistrée par les marchés actions depuis le début de l'année. D'autres éléments conjoncturels expliquent également la contraction des marchés, comme le rebond de l'euro (+1,08% à 1,1790 dollar en cinq séances) et les doutes sur la capacité de l'administration Trump à faire passer sa réforme fiscale. Le CAC 40 a cédé 0,32% à 5 319,17 points. Depuis son plus haut de l'année atteint le 3 novembre, l'indice a cédé 3,5%.

Volkswagen a gagné 0,78% à 161,35 euros. Le groupe a réalisé 1,9 milliard d'euros d'économie, soit 96% de l'objectif fixé pour 2017 dans le cadre du plan stratégique "Transform 2025". En ce qui concerne la retraite anticipée partielle, Volkswagen est également sur la bonne voie, atteignant déjà 94% de l'objectif 2020. Le plan "Transform 2025+" mis en place par Volkswagen en novembre 2016 a pour but de générer 3,7 milliards d'euros supplémentaires par an sur les résultats et de rendre la marque plus efficace et compétitive.

Les optimistes ont pris la main sur le dossier Vivendi. Le titre du groupe de médias et de divertissement a gagné 4,4% à 22,61 euros et occupé la tête du CAC 40 après une publication trimestrielle certes mitigée mais qui recèle plusieurs bonnes surprises. D'abord, Vivendi a tenu un discours optimiste sur ses perspectives. Le groupe a maintenu ses objectifs d'une croissance de plus de 5% de son chiffre d'affaires 2017 et de l'ordre de 25% de son Ebita.

Elior a sombré à Paris. Le titre du spécialiste de la restauration collective a perdu 18,17% à 20,16 euros, faisant passer son bilan depuis le début de l'année en territoire négatif (-7% environ), après avoir annoncé que sa rentabilité serait en baisse sur l'exercice 2016/2017 clos fin septembre. Au vu de résultats trimestriels préliminaires, Elior table désormais sur une marge d'Ebitda retraité de 8,3%, soit une baisse de 0,2 point par rapport à son niveau de l'exercice précédent, ce qui correspondrait à une croissance proche de 6% de l’Ebitda retraité.

Les chiffres macroéconomiques du jour

Aux Etats-Unis, 1,297 million de permis de construire ont été enregistrés en octobre après 1,225 million (révisé de 1,215 million) en septembre et un consensus Briefing de 1,243 million. De plus, 1,290 million de mises en chantier ont été observées après 1,135 million (révisé de 1,127 million) en septembre et un consensus de 1,198 million.

A 17h35, l'euro cote 1,1793 dollar, en hausse de 0,17%.