Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Et de cinq hausses consécutives pour le CAC 40 !

AOF - 09 juillet 2018


(AOF) - Les investisseurs ont gardé un bel appétit pour les actifs risqués aujourd'hui, toujours alimenté par le rapport sur l'emploi américain de vendredi. Marqué par un ralentissement de la croissance des salaires au mois de juin, ce dernier a soutenu la thèse selon laquelle l'économie américaine est à l'abri de la surchauffe et d'un choc inflationniste. La crise politique qui se dessine en Angleterre et l'indice Sentix mitigé n'ont pas dérangé les opérateurs. Le CAC 40 a gagné 0,42% à 5 398,11 points et l'EuroStoxx s'est apprécié de 0,35%, signant leur cinquième séance consécutive de progression.

En Europe, BHP Billiton a progressé de 2,85% à 1711 pence tandis que BP a gagné 1,04% à 585,40 pence. Les titres ont réagi à des informations de presse, Reuters et Bloomberg, selon lesquelles, BP serait sur le point d'acquérir les activités de pétrole de schiste aux Etats-Unis de BHP Billiton. La transaction, qui dépasserait les 9 milliards de dollars (Bloomberg), voire même 10 milliards (Reuters), répond à la stratégie des deux groupes. Depuis plusieurs mois, le géant minier subit la pression du fonds activiste Eliott qui l'exhorte de se séparer de ces activités pour générer de la valeur.

A Paris, Air France-KLM (+6,34% à 7,342 euros) a décollé en Bourse aujourd’hui, dans le sillage de chiffres de trafic en hausse pour le mois de juin 2018 et d’une nouvelle rumeur concernant la future direction du groupe. Ainsi, Catherine Guillouard, PDG de la RATP, serait pressentie pour prendre la tête d’Air France-KLM, selon les informations du Figaro. L’Etat, actionnaire à 14,3% du groupe, verrait d’un bon œil cette candidature. Catherine Guillouard prendrait la suite d’Anne-Marie Couderc, qui pilote le groupe à titre intérimaire depuis le départ du PDG Jean-Marc Janaillac en mai dernier.

Les déclarations de Ramon Fernandez, directeur financier d'Orange, sur le thème de la consolidation du secteur des télécoms en France ne font pas de vagues à la Bourse de Paris. Orange a gagné un modeste 0,24%, Bouygues 0,16% et Iliad s'est apprécié de 0,63%. A Reuters, à l'occasion des Rencontres économiques d'Aix-en-Provence, le dirigeant a redonné la position de l'opérateur télécoms : Orange est "ouvert" à des discussions sur des rapprochements mais n'en prendra pas l'initiative.

Les chiffres macroéconomiques du jour

La Banque de France a maintenu sa prévision d'une croissance de 0,3% pour le deuxième trimestre 2018 en France. L'institution précise que, sur la base de son sondage sur la conjoncture à fin juin, les chefs d'entreprises du secteur industriel prévoient une poursuite de la croissance de leur activité en juillet. Dans les services et le bâtiment, il est question d'une "forte croissance" et d'une "progression" ce mois-ci.

L'indice Sentix du moral des investisseurs en zone euro est ressorti à 12,1 en juillet. Il repart donc de l'avant après quatre mois consécutifs de baisse. Le consensus Reuters était de 8,2 après 9,3 en juin.

En Allemagne, les importations ont augmenté de 0,7% en mai sur un mois et les exportations ont progressé de 1,8%. En rythme annuel, les premières ont augmenté de 0,8% alors que les secondes ont reculé de 1,3%. A fin mai, l’excédent commercial allemand s'élevait à 19,7 milliards d'euros contre un consensus Reuters de 20 milliards.

Aucune statistique n'est attendue aux Etats-Unis.

A la clôture, l'euro est stable à 1,1748 dollar.