Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Hausse symbolique pour le CAC 40

AOF - 08 juin 2018


(AOF) - Les marchés européens ont fini en légère baisse alors que s'ouvrait un G7 s'annonçant tendu. Après les échanges d'"amabilités" d'hier par médias interposés entre le président français et Donald Trump, les deux camps campent sur leurs positions, rien de bon ne devrait ressortir de ce sommet. A Paris, Hermès rebondit après l'annonce de sa future entrée an CAC 40. L'indice parisien a gagné 0,03% à 5 450,22 points, limitant son repli sur la semaine à 0,28%. L'EuroStoxx50 a pour sa part cédé 0,36% à 3447,30 points.

En Europe, BT Group (+1,01% à 205 pence) a échappé à la baisse de l'indice britannique FTSE 100 après l'annonce du départ de son directeur général Gavin Patterson. Les actionnaires de l'opérateur télécoms britannique affichaient depuis plusieurs semaines leur mécontentement à l'encontre d'un dirigeant qui entretenait de mauvaises relations avec le régulateur et le gouvernement britanniques. Jefferies, Bernstein, UBS s'accordent à dire ce matin que le départ de Patterson, dont le successeur n'est pas encore connu, aura au moins l'avantage d'apaiser ces tensions.

Hermès a rebondi de 0,39% à 563,2 euros après avoir cédé 4,7% hier, pénalisé par la dégradation d'opinion d'Exane BNP Paribas. Le broker est passé de Neutre à Sous-performance en raison de la surperformance du titre (+36% en trois mois) qui laisserait peu de potentiel de hausse à court terme. Le beau parcours de l'action n'a pas non plus laissé insensible Euronext. L'opérateur boursier a annoncé hier soir l'entrée du sellier au CAC 40, en remplacement de LafargeHolcim. Beaucoup s'attendaient à pareil récompense compte tenu de la stature prise par le groupe de luxe ces dernières années.

Ingenico (+4,41% à 70,98 euros) a affiché l'une des plus fortes progressions de l'indice SBF 120 ce matin à la faveur du relèvement de recommandation de Barclays de Pondération en ligne à Surpondérer. L'objectif de cours sur le spécialiste des paiements sécurisés a été rehaussé de 17% à 91 euros. Tout en reconnaissant n'avoir jamais été un fan de la stratégie de croissance externe du groupe, l'analyste reconnaît qu'il a acquis une intéressante collection d'actifs, même s'ils ont été payés cher. 

Les chiffres macroéconomiques du jour


La production dans l’industrie a reculé de 0,5 % en avril en France après −0,4 % en mars du fait d'une nette baisse dans les industries extractives, énergie, eau, a annoncé l'Insee. Elle était attendue en progression de 0,3%, selon le consensus Reuters. La production a augmenté de nouveau dans l’industrie manufacturière : +0,4 %, après +0,3 %.

En Allemagne, la production industrielle a reculé de 1% en avril sur un mois, selon une estimation provisoire de Destatis. Le consensus était de +0,3%. En rythme annuel, elle a progressé de 2%. Les chiffres de mars ont été révisée : la production industrielle a donc augmenté de 1,7%, au lieu de +1%, en un mois.

Aux Etats-Unis, les stocks des grossistes ont progressé de 0,1% en avril, faisant suite à un recul de 0,2% en mars. Le consensus Reuters visait la stabilité.

Vers 17h30, l'euro cède 0,27% à 1,1766 dollar.