Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - La confrontation Etats-Unis/Iran sur le nucléaire a incité les investisseurs à la prudence

AOF - 08 mai 2018


(AOF) - Les marchés européens ont terminé en baisse après avoir enchainé deux séances consécutives de progression. Les investisseurs n'ont pris aucun risque aujourd'hui en attendant le verdict de Trump dans le dossier de l'accord sur le nucléaire iranien. Nombre d'observateurs craignent que les Etats-Unis ne dénoncent ce texte qu'ils jugent trop laxiste envers Téhéran. Ce regain d'aversion pour le risque a pesé sur les cours du pétrole, entrainant les valeurs du secteur. De plus, les résultats d'Adecco, LafargeHolcim ou Continental ont déçu. Le CAC 40 a cédé 0,17% à 5 521,93 pts et l'EuroStoxx 0,22%.

Adecco (-5,84% à 63,50 francs suisses) a signé la plus forte baisse du SMI suisse. Les investisseurs ont sanctionné ses résultats du premier trimestre qui risquent de s'accompagner d'une révision à la baisse du consensus annuel. "Malgré la solide croissance organique, la légère déception sur les marges risque de mettre le consensus sous pression", commente UBS. Sur la même ligne, Jefferies prévoit une réduction des estimations annuelles de bénéfice par action pouvant aller jusqu'à 5% (low single digits).

LafargeHolcim a reculé pour la deuxième séance de suite, pénalisé par ses résultats peu brillants du premier trimestre. Le titre du cimentier franco-suisse a cédé 2,18% à 45,87 euros, dans un marché parisien en baisse de 0,17%, après avoir clôturé vendredi dernier à son plus haut niveau depuis début mars. LafargeHolcim a dévoilé un Ebitda sous-jacent inférieur aux attentes au titre du premier trimestre, à 700 millions de francs suisses. Le consensus était de 726 millions.

Les investisseurs qui voulaient bénéficier de la récente chute du titre Air France-KLM (-15% en trois séances) pour se réexposer à bon compte en sont pour leurs frais. S'ils ont eu temporairement l'avantage, ce qui s'est traduit par un rebond de l'action en début de séance, la publication de la note d'UBS abaissant sa recommandation sur la valeur a vite renvoyé le cours en territoire négatif. Air France-KLM a finalement perdu 0,71% à 7,2480 euros. UBS a donc abandonné sa recommandation d'Achat sur Air France-KLM, et ramené son objectif de cours à 8 euros, après la démission du PDG du groupe.

Les chiffres macroéconomiques du jour


L'excédent commercial allemand a atteint 22 milliards d'euros en mars, en données ajustées. Les exportations allemandes ont atteint 116,1 milliards, en hausse de 1,7% sur un mois - après trois mois consécutifs de recul - mais en repli de 1,8% sur un an. Les importations allemandes, quant à elles, sont ressorties à 90,9 milliards d'euros. Elles ont baissé de 0,9% par rapport à février et de 2,3% par rapport à mars 2017.

En Allemagne, la production industrielle a augmenté de 1% en mars sur un mois après avoir baissé de 1,7% (révisé de -1,6%) en février. Le consensus Reuters était de +0,8%.

A la clôture, l'euro cote 1,1859 dollar, en baisse de 0,52%.