Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - La hausse se poursuit

AOF - 29 août 2018


(AOF) - Indécis l'essentiel de la séance, les principaux indices du Vieux Continent ont finalement clôturé en hausse timide. Le marché est attentif aux négociations entamées cet après-midi entre les Etats-Unis et le Canada sur le libre-échange. Les investisseurs ont cependant bien accueilli la révision à la hausse de la croissance de l'économie américaine au deuxième trimestre. Le CAC 40 affiche un gain de 0,34% à 5 502,69 points. Une tendance partagée par l'Euro Stoxx 50, qui enregistre une progression de 0,26% à 3 456,13 points.

 

 

Le groupe RTL (+1,93% à 63,40 euros) a été bien orienté à la Bourse de Francfort à la faveur de résultats meilleurs que prévu. Au deuxième trimestre, le groupe d'audiovisuel a réalisé un résultat opérationnel (Ebitda) en progression de 4,7% à 379 millions d'euros, là où le marché anticipait un léger repli. Le chiffre d'affaires a pour sa part progressé de 3,6% à 1,63 milliard d'euros. Il a dépassé la prévision de 1,62 milliard d’euros de l’analyste de plus optimiste interrogé par Reuters pour compiler son consensus.

En net repli à l'ouverture, Pernod Ricard a finalement clôturé à l'équilibre (138,45 euros) dans le sillage de résultats annuels solides, conformément aux attentes, et de prévisions prudentes. Les investisseurs ont hésité entre verre à moitié vide et à moitié plein. Pour l'exercice en cours, le numéro deux mondial des vins et spiritueux envisage un possible ralentissement de la croissance organique de son résultat opérationnel courant. Après +6,3% en 2017/2018, l'inventeur du « vrai Pastis de Marseille » table en effet sur une hausse comprise entre +5% et +7%.

Recylex S.A. a chuté de plus de 10% à 7,72 euros après avoir annoncé le report à une date ultérieure de l'arrêté et de la publication de ses résultats financiers semestriels consolidés 2018. Le ralentissement de la production de plomb - lié à des difficultés dans l'intégration du nouveau four de réduction - a en effet impacté significativement la situation financière du groupe, de sorte que les objectifs financiers prévisionnels au 30 septembre 2018 et au 31 décembre 2018, fixés en décembre 2016 dans le cadre du financement du projet de nouveau four de réduction, ne pourront pas être atteints.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En juillet 2018, les dépenses de consommation des ménages français en biens ralentissent : +0,1 % en volume, après +0,3 % en juin et +1,1 % en mai, a annoncé l'Insee. Elles sont conformes aux attentes. La consommation alimentaire augmente un peu (+0,2 %), et celle de biens fabriqués est quasi stable (+0,1 %). La consommation d'énergie se replie légèrement (–0,2 %).

Au deuxième trimestre 2018, le produit intérieur brut (PIB) en volume a progressé en France au même rythme qu’au premier trimestre : +0,2 %, a confirmé l'Insee.

Aux Etats-Unis, l'indice PCE Core, qui mesure l'évolution des prix à la consommation, hors dépenses agroalimentaire et énergie, est confirmé à +2% au deuxième trimestre en deuxième estimation.

La croissance annualisée du deuxième trimestre 2018 a été révisée à la hausse. Elle s'est établie à +4,2% en deuxième estimation, contre +4,1% précédemment.

Les promesses de ventes de logements ont reculé de 0,7% en juillet alors qu’elles étaient anticipés en progression de 0,3%.

Vers 17h45, l'euro gagne 0,04% à 1,1699 dollar.