Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - La perspective de la Fed limite la hausse en Europe

AOF - 02 mai 2018


(AOF) - Les marchés actions européens ont fini en hausse en dépit de l’attentisme de Wall Street avant la décision de la Fed. Si les investisseurs n’anticipent pas de nouvelle hausse des taux, ils dissèqueront son communiqué qui sera publié 20 heures à la recherche d’éventuels indices sur son rythme de resserrement de sa politique monétaire. La crainte de la Fed a pratiquement annulé l’impact positif des bons résultats aux Etats-Unis et en particulier ceux d’Apple. Le CAC 40 a clôturé sur un gain de 0,16% à 5 529,22 points et l’EuroStoxx50 a progressé de 0,50% à 3 553,79 points.

En Europe, Hugo Boss a gagné 0,90% à 78,50 euros grâce un début d'année encourageant. Les investisseurs semblent prendre prétexte de cette publication pour se délester d'un titre qui affichait lundi soir un gain de plus de 12% en un an. Au premier premier trimestre 2018, le groupe de luxe a vu ses ventes progresser partout dans le monde tant en magasin qu'en ligne. Le chiffre d'affaires s'est établi à 650 millions d'euros, en hausse de 5% à taux de change constant grâce aux Etats-Unis et à l'Asie. A nombre de magasins équivalents, les ventes affichent une hausse de 7%.

A Paris, Vivendi (+3,88% à 22,74 euros) a fini à la deuxième place du CAC 40 alors que le groupe semble se rapprocher à grands pas d'une introduction en Bourse, vraisemblablement partielle, de sa filiale Universal Music. Dans un communiqué d'une ligne publié hier soir, le groupe de médias et de divertissement a indiqué que "le Directoire de Vivendi présentera, lors du Conseil de Surveillance du 17 mai, les premiers travaux concernant les hypothèses d'évolution du capital d'Universal Music Group."

Schneider Electric (+0,38% à 73,36 euros) a annoncé hier l'acquisition de la division Electrical & Automation de l'indien Larsen & Toubro. Le groupe combinera ces actifs avec ses activités Basse tension et Automatismes industriels en Inde. Temasek, un fond d'investissement dont le siège social est à Singapour, investira dans la nouvelle entité et en détiendra 35%. Le groupe fusionné génèrera plus d'un milliard d'euros de ventes et des synergies de ventes et de coûts d'environ 40 millions d'euros par an en Ebitda avec un effet progressif sur une période de cinq ans.

Les chiffres macroéconomiques du jour


La croissance du secteur manufacturier en France s’est avérée finalement un peu plus forte qu’annoncé initialement en avril, a indiqué le bureau d’études IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat pour ce secteur est ressorti à 53,8 contre une estimation initiale de 53,4 et 53,7 en mars. Le consensus Reuters s’élevait à 53,4. La croissance du secteur manufacturier repart à la hausse après trois mois de repli.

La croissance du secteur manufacturier en zone euro a ralenti en avril, mais moins qu'annoncé initialement, a indiqué le bureau d'études IHS Markit. L'indice des directeurs d'achat pour ce secteur est ressorti à 56,2 contre une estimation initiale et un consensus Reuters de 56. Il s'élevait à 56,6 en mars.

La croissance du secteur manufacturier en Allemagne a légèrement ralenti en avril comme annoncé initialement, a indiqué le bureau d'études IHS Markit. L'indice des directeurs d'achat pour ce secteur est ressorti à 58,1 contre une estimation initiale et un consensus Reuters de 58,1. Il s'élevait à 58,2 en mars.

Dans la zone euro, le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s’est établi à 8,5% en mars 2018, stable par rapport à février 2018 et en baisse par rapport au taux de 9,4% de mars 2017, a annoncé Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Il est conforme aux attentes. Il s'agit du taux le plus faible enregistré dans la zone euro depuis décembre 2008.

Au cours du premier trimestre 2018, le PIB corrigé des variations saisonnières a augmenté de 0,4% tant dans la zone euro que dans l’Union européenne par rapport au trimestre précédent, selon l'estimation rapide préliminaire publiée par Eurostat, l’office statistique de l'Union européenne. La croissance est conforme au consensus Reuters de +0,4%. Au cours du quatrième trimestre 2017, le PIB avait progressé de 0,7% dans la zone euro et de 0,6% dans l'Union européenne.

Aux Etats-Unis, 204 000 emplois ont été créés par le secteur privé en avril, selon l'enquête ADP. 228 000 (révisé de 241 000) créations avaient été enregistrées en mars et le consensus Reuters était à 200 000.

A 20h00, la Fed rendra sa décision de politique monétaire.

A 17h40, l'euro perd 0,16% à 1,1974 dollar.