Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le bras de fer commercial entre la Chine et les Etats-Unis a plombé les marchés

AOF - 22 mars 2018


(AOF) - Les marchés européens ont clôturé résolument dans le rouge, alors que les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis s’intensifient. En effet, Donald Trump doit annoncer sous peu l’instauration de droits de douane affectant les importations chinoises, notamment dans le secteur technologique et des télécommunications. Et la situation pourrait s’envenimer davantage avec le dépôt d’une plainte officielle devant l’OMC à l’encontre de Chine par les Etats-Unis, selon la presse US. Le CAC 40 a reculé de 1,38% à 5 167,21 points et l’Eurostoxx50 a abandonné 1,55% à 3 348,19 pts.

 

En Europe, HeidelbergCement a perdu 2,89% à 79,30 euros. En plus des mauvais indicateurs publiés ce matin concernant la conjoncture en zone euro - les PMI flash ont fait état d'un ralentissement plus marqué que prévu de la croissance dans le secteur privé en mars - le cimentier allemand est pénalisé par l'annonce d'un dividende plus faible qu'attendu. Au titre de son exercice 2017, HeidelbergCement propose de verser 1,90 euro à ses actionnaires, soit une augmentation de 19%. Le consensus était à 2,04 euros.

A Paris, Ingenico (-3,37% à 64,26 euros) a plié sous la pression de la dégradation de la recommandation de Kepler Cheuvreux, d'Achat à Conserver. L'objectif de cours a été abaissé de 95 euros à 70 euros. Suite à un roadshow avec la société, le bureau d'études a compris que les ventes du premier trimestre devraient être faibles, en raison d'une base de comparaison difficile au niveau de la division Banques & acquéreurs. Dans ce contexte, il juge que les objectifs 2018 seront difficiles à atteindre car ils nécessiteront une croissance organique à deux chiffres au second semestre.

Altran (-3,32% à 13,40 euros) a été pénalisé par l'importance de la décote avec laquelle se déroulera l'augmentation de capital qui financera une partie de l'acquisition d'Aricent. Le groupe français a racheté le spécialiste américain des services de design et d'ingénierie dans le domaine du digital pour 1,7 milliard d'euros, une opération financée à hauteur de 750 millions d'euros par une augmentation de capital dont les détails ont été dévoilés ce matin.


Les chiffres macroéconomiques du jour


En France, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit pour le mois de mars est ressorti à 56,2 contre 57,3 en février. Dans le détail, le PMI Flash Services est ressorti à 56,8 contre 57,4 en février et le PMI Flash Manufacturier a atteint 53,6 après un mois de février à 55,9. Le consensus Reuters était respectivement à 57, 57 et 55,5.

En mars 2018, le climat des affaires en France est quasi stable, à un niveau élevé. L'indicateur qui le synthétise, calculé à partir des réponses des chefs d'entreprise des principaux secteurs d'activité marchande, perd un point pour le troisième mois consécutif. À 109, il demeure néanmoins bien au-dessus de sa moyenne de longue période (100), révèle l'Insee. L'indicateur de climat des affaires perd deux points dans le commerce de détail et un point dans l'industrie.

En Allemagne, l'indice Ifo, qui mesure le climat des affaires, est ressorti à 114,7 en mars après 115,4 en février. Le consensus l'attendait à 114,8.

Toujours en Allemagne, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit pour le mois de mars est ressorti à 55,4 contre 57,6 en février. Dans le détail, le PMI Flash Services est ressorti à 54,2 contre 55,3 en février et le PMI Flash Manufacturier a atteint 58,4 après un mois de février à 60,6. Le consensus Reuters était respectivement à 57,55 et 59,8.

En zone euro, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit Composite de mars est ressorti à 55,3 contre 57,1 en février et un consensus Reuters de 56,7. Dans le détail, l'indice flash Services a atteint 55 après 56,2 en février. Le consensus le donnait à 56. L'indice flash PMI Manufacturier est ressorti à 56,6 contre 58,6 en février et un consensus de 58,1.

La Banque d'Angleterre (BoE) a, comme prévu, laissé son taux directeur inchangé à 0,5% par sept voix contre deux. Les économistes s'attendaient toutefois à ce que cette décision suscite plus d'engouement de la part des gouverneurs et tablaient sur une unanimité.

Aux Etats-Unis, 229 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière après 226 000 la semaine précédente. Le consensus Reuters était de 225 000.

Aux Etats-Unis, l'indice des indicateurs avancés du Conference Board a augmenté de 0,6% en février après +0,8% en janvier (révisé de 1%). Le consensus Briefing était de 0,5%.

Aux Etats-Unis, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit Composite de mars est ressorti à 54,3 contre 55,8 en février. Dans le détail, le PMI Flash Services est ressorti à 54,1 contre 55,9 en février. Le PMI Flash Manufacturier a atteint 55,7 après un mois de février à 55,3.

Vers 17h50, l'euro cote 1,2310 dollar, en repli de 0,25%.