Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a cédé 2,08% cette semaine

AOF - 22 juin 2018


(AOF) - Les principaux marchés actions européens ont rebondi après six séances consécutives de baisse liées aux tensions commerciales. Le CAC 40 a gagné 1,34% à 5 387,38 points tandis que l'euro Stoxx 50 a grimpé de 0,99% à 3 437,31 points. Trop tardive, cette embellie n'empêche pas l'indice phare de la Bourse de Paris d'accuser un repli hebdomadaire de 2,08% (-1,94% pour l'Euro Stoxx 50). Les indices actions du Vieux Continent ont bien accueilli l'accélération inattendue de la croissance du secteur privé en Europe au mois de juin ainsi que le rebond du pétrole après l'Opep.

Randstad a progressé de 2,62% à 53,24 euros à Amsterdam. Les investisseurs n'ont guère semblé impressionnés par la décision de l'Autorité française de la Concurrence. Cette dernière a décidé d'infliger solidairement aux sociétés Groupe Randstad France, Randstad, Randstad Holding et Randstad France une sanction de 4,5 millions d'euros pour non-respect de certains engagements souscrits par elles et rendus obligatoires par le Conseil de la concurrence.

Nanobiotix a flambé de 50% à 15,08 euros, permettant au titre, soumis à une forte volatilité, de revenir en territoire positif depuis le début de l'année. Les investisseurs saluent une excellente nouvelle. La biotech française a réussi un essai clinique de phase III, la dernière étape avant l'autorisation de mise sur le marché. Le groupe spécialisé dans le traitement des cancers grâce à des nanoparticules couplées à la radiothérapie a testé son traitement expérimental NBTXR3 sur des patients atteints de sarcome des tissus mous (STM).

Iliad (+3,67% à 137,15 euros) était en vue à la Bourse de Paris. Hier, l'Arcep, l'autorité de régulation du secteur des télécoms, a rendu une décision favorable à la maison-mère de Free dans le cadre d'un différend qui l'opposait à Orange (+0,77% à 14,36 euros). L'Arcep a ainsi imposé de nouvelles obligations à l'opérateur historique, destinées à garantir à Iliad un droit d'usage pérenne aux réseaux fibre (FttH) qu'il contribue à financer, notamment dans les zones moins denses. Depuis 2008, la loi entérine le principe de mutualisation de la partie terminale des réseaux FttH.

Les chiffres macroéconomiques du jour

En France, la croissance du premier trimestre a été confirmée à +0,2% par l'Insee, comme attendu. Elle avait atteint 0,7% au quatrième trimestre 2017.

En France, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) Composite se redresse en juin à 55,6 après 54,2 en mai. Le consensus Reuters était de 54,2. Dans le détail, le PMI Manufacturier passe de 54,4 à 53,1 pour un consensus de 53,9. Le PMI Services passe de son côté de 54,3 à 56,4 pour un consensus de 54,3.

En zone euro, l'indice PMI flash Composite a atteint 54,8 en juin après 54,1 en mai alors que le consensus Reuters l'attendait à 53,9. Dans le détail, le PMI flash Manufacturier est passé de 55,5 à 55 conformément au consensus. Le PMI flash Services est passé de 53,8 à 55 contre un consensus de 53,7.

En Allemagne, l'indice PMI flash Composite a atteint 54,2 en juin après 53,4 en mai alors que le consensus Reuters l'attendait stable. Dans le détail, le PMI flash Manufacturier est passé de 56,9 à 55,9 pour un consensus de 56,2. Le PMI flash Services est passé de 52,1 à 53,9 contre un consensus de 52,1.

Aux Etats-Unis, l'indice flash des directeurs d'achat (PMI) IHS-Markit Composite est ressorti à 56 en juin, contre 56,6 en mai. Dans le détail, le PMI flash Manufacturier est passé de 56,4 à 54,6 et le PMI Services de 56,8 à 56,5.

Vers 17h45, l'euro cote 1,1636 dollar, en hausse de 0,24%.