Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a gagné 0,99% cette semaine

AOF - 13 juillet 2018


(AOF) - Les marchés européens ont enregistré leur deuxième semaine consécutive de hausse. Cette fin de semaine a été marquée par un apaisement des craintes de guerre commerciale et les premiers résultats des banques aux Etats-Unis. Ces derniers, accueillis sans enthousiasme, n'ont pas impacté l'Europe. A Paris, Altran a dévissé après la découverte de commandes fictives chez Aricent, qu'il a acquis en 2017. L’indice CAC 40 a progressé de 0,35% à 5 424,98 points, portant ses gains sur la semaine à 0,92%. L’EuroStoxx 50 a pour sa part fini en hausse de 0,26% à 3 454,50 points.

La Commission européenne a autorisé sans condition le projet d'acquisition de LaudaMotion par Ryanair (+0,26% à 15,63 euros). L'exécutif européen a conclu que l'opération ne poserait pas de problème de concurrence dans l'Espace économique européen. La décision adoptée hier concerne le projet d'acquisition du contrôle exclusif de LaudaMotion par la compagnie aérienne irlandaise Ryanair. Basée à Vienne, LaudaMotion est une compagnie fondée sur les ruines de Niki Airline, une ancienne filiale d'Air Berlin qui a déposé le bilan en 2017.

Réservée à la baisse à l’ouverture, l’action Altran a flanché de 28,21% à 8,60 euros à la suite de la découverte de bons de commande fictifs chez Aricent. Le groupe de R&D externalisée a racheté en 2017 cette société américaine de services de design et d'ingénierie dans le domaine du digital pour 1,7 milliard d’euros. Le groupe français a cherché à rassurer les investisseurs en précisant que cet agissement est le fait d'un individu et concerne un client, pour un montant de l'ordre de 10 millions de dollars.

Carrefour a continué de s'enfoncer. Le titre du distributeur a perdu 0,34% à 13,14 euros, son plus bas niveau depuis six ans. Depuis le début de la semaine, il dégringole de plus de 9%. A 13 jours de la publication de ses résultats semestriels, les analystes affichent leur scepticisme. Ce matin, c'est au tour de Jefferies de souligner l'ampleur des défis que le groupe doit encore relever pour espérer redresser ses comptes. Le broker a maintenu sa recommandation Conserver et abaissé son objectif de cours de 16,60 à à 14 euros sur la valeur.

 

Les chiffres macroéconomiques du jour

Les créations d'entreprises ont baissé de 0,6% en France en juin, a indiqué l'Insee, après avoir bondi de 6,2% le mois précédent. 58 995 sociétés ont ainsi vu le jour.

Aux Etats-Unis, l'indice de confiance du consommateur publié par l'Université du Michigan est ressorti à 97,1 pour le mois de juillet dans sa version préliminaire. Le consensus Reuters le donnait à 98,2. En juin, l'indice de confiance du consommateur avait atteint 98,2.

Aux Etats-Unis, les prix à l'importation ont reculé de 0,4% en juin, là où le consensus anticipait +0,1%. En mai, les prix à l'importation avaient augmenté de 0,9% (révisé de +0,6%).

Vers 12h40, l'euro cote 1,1664 dollars en repli de 0,05%.