Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a gagné 1,30% cette semaine

AOF - 27 avril 2018


(AOF) - Les marchés européens ont fini en légère hausse, soutenus par la faiblesse de l'euro contre le dollar. Ce dernier bénéficie d'un différentiel de rendement au plus haut depuis 1989 entre le dix ans américain (2,95%) et son équivalent allemand (0,57%). A Paris, les publications d'entreprises étaient mitigées. Celle de Capgemini (+6,65%) a été saluée tandis que celles Renault et Sanofi ont été sanctionnées. Le CAC 40 a clôturé sur un gain de 0,54% à 5 483,20 points, sa progression sur la semaine à 1,30%. L’EuroStoxx50 a pour sa part progressé de 0,36% à 3518,80 points.

En Europe, Electrolux a chuté de 13,12% à 227,55 couronnes suédoises au sein d'un indice OMSX stable. Les investisseurs désertent une valeur dont les perspectives sont nettement assombries par la hausse des coûts des matières premières et l'évolution ds changes. Ainsi, pour 2018, Electrolux prévoit désormais un impact négatif des coûts des matières premières de 1,6 à 1,8 milliard de couronnes suédoises. Jusqu'à présent, la fourchette était de 1,2/1,4 milliard. Les promesses de hausses de prix et d'amélioration de l'efficacité opérationnelle, pour compenser ces coûts supplémentaires, n'ont guère convaincu.

A Paris, Renault (-3,15% à 89,16 euros) a signé la plus forte baisse du CAC 40, dans le sillage d’une publication trimestrielle décevante. Cette dernière a été impactée par d’importants effets de change, des performances mitigées sur les marchés émergents et une base de comparaison défavorable. Le constructeur automobile a toutefois confirmé ses objectifs annuels. Dans le détail, Renault a dévoilé un chiffre d'affaires de 13,155 milliards d'euros au titre du premier trimestre 2018, en très légère croissance de 0,2%.

En revanche, Capgemini (+6,65% à 113,85 euros) a pris la tête du CAC 40, le début d'année plus dynamique que prévu ouvrant la voie à un relèvement des objectifs 2018. Au premier trimestre, le groupe de conseil et de services informatiques a réalisé au premier trimestre 2018 un chiffre d'affaires consolidé de 3,153 milliards d'euros, en croissance de 1,2%. Il a progressé de 7,2% à taux de change constants et de 6,1% en organique. Les analystes anticipaient en moyenne une progression de 4,3% en données comparables.

Les chiffres macroéconomiques du jour


Sur un an, les prix à la consommation augmenteraient de 1,6 % en avril 2018, comme en mars, selon l’estimation provisoire réalisée en fin de mois, a annoncé l'Insee. La nette accélération sur un an des prix de l’énergie et dans une moindre mesure des produits alimentaires serait en effet compensée par un ralentissement des prix des services. L'indice des prix IPCH, qui permet la comparaison avec les autres pays européens, a progressé de 1,8% en avril après une hausse de 1,7% en mars. Le consensus Reuters s'élevait à +1,7%.

En mars 2018, en France, les dépenses de consommation des ménage ont progressé de 0,1% en volume, a annoncé l'Insee. Elles étaient attendus en hausse de 0,5%, selon le consensus Reuters. Si la consommation alimentaire hors tabac a progressé fortement, tout comme les achats de biens durables, celles d'énergie et d'habillement-textile sont en baisse.

Le sentiment économique et le climat des affaires ont dépassé les attentes en avril en zone euro. Le premier est resté stable à 112,7 alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un repli à 112. Le climat des affaires a, lui, reculé de 0,09 point à 1,35 en avril, mais moins qu’attendu par le consensus. Il était attendu à 1,27.

Le nombre de chômeurs en Allemagne a reculé de 7 000 personnes en données corrigées des variations saisonnières en avril, là où le consensus Reuters s’élevait à -15 000. Le taux de chômage est resté stable à 5,3%.

La croissance britannique est ressortie à 0,1% au premier trimestre, a annoncé l’Office of national statistics. Elle est nettement inférieure au consensus Reuters de +0,3%.

Aux Etats-Unis, la croissance est annoncée à 2,3% au premier trimestre. Elle avait atteint 2,9% au quatrième trimestre et le consensus Reuters la donnait à 2%.

Aux Etats-Unis, l'indice définitif de la confiance du consommateur de l'Université du Michigan pour avril a atteint 98,8 points. Il était à 97,8 en première édition et le consensus Reuters était de 98. 

A 12h40, l'euro cote 1,21038 dollar, en repli de 0,02%.