Bourse

Marchés

Analyse AOF clôture France/Europe - Le CAC 40 a perdu 0,59% cette semaine

AOF - 03 août 2018


(AOF) - Les marchés européens ont fini en légère hausse. L’impulsion favorable communiquée par la hausse de Wall Street hier a été suffisamment forte pour compenser un rapport sur l’emploi américain en juillet mitigé. Le risque italien a fait sa réapparition avec les rumeurs d'une prochaine démission du ministre des Finances en raison de désaccord sur le budget. Résultat, le 10 ans italien s'est tendu de 2 points de base à 2,93% alors que celui des autres pays européens baisse. L’indice CAC 40 a clôturé en hausse de 0,33% à 5 478,98 points, lui permettant de limiter ses pertes sur la semaine à -0,59%.

Allianz a gagné 1,92% à 187,32 euros, figurant ainsi honorablement parmi les principales hausses de l'indice Dax 30 après avoir indiqué être sur la bonne voie pour atteindre son objectif annuel. Cette année, l'assureur cible un bénéfice opérationnel de 11,1 milliards d'euros, plus ou moins 500 millions d'euros. Au deuxième trimestre, son bénéfice net a reculé de 5,6% à 1,9 milliard d'euros en raison de la cession d'un portefeuille d'assurance vie à Taïwan. Il est légèrement supérieur au consensus Reuters s'élevant à 1,8 milliard d'euros.

La dernière fournée de résultats des banques françaises reçoit un bon accueil en Bourse grâce à des résultats meilleurs que prévu, sans que des sous-performances dans certaines spécialités ne viennent gâcher ces publications. Crédit Agricole (+2,30% à 12,225 euros) affiche ainsi la seconde plus forte hausse de l’indice CAC 40 tandis que Natixis (+1,42% à 6,122 euros) occupe une place fort honorable parmi les principales progressions du SBF 120.

Euronext (-2,2% à 53,30 euros) a enregistré une croissance de 5,5% de son résultat net part du groupe au deuxième trimestre, à 56,6 millions d'euros. Son Ebitda a progressé de 11,9% à 88,6 millions, soit 56,3% (-1,4 point) d'un chiffre d'affaires de 157,3 millions. Ce dernier a augmenté de 14,6%. Sur l'ensemble du semestre, Euronext affiche un bénéfice net part du groupe de 114 millions d'euros, en hausse de 16,5%. Son Ebitda ressort à 176,7 millions, en progression de 18,1%. Il a représenté 58,1% (+1,4 point) d'un chiffre d'affaires de 304 millions. Il a augmenté de 15,2%.

Les chiffres macroéconomiques du jour


La croissance dans le secteur privé français a ralenti en juillet, a confirmé le bureau d’études IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat Composite est ressorti à 54,4 contre 55 en juin. Il avait été annoncé initialement à 54,5. Celui des services est passé de 55,9 en juin à 54,9 en juillet. Il avait été annoncé originellement à 55,3.

La croissance dans le secteur privé de la zone euro a ralenti en juillet, a confirmé le bureau d’études IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat Composite est ressorti à 54,3 contre 54,9 en juin. Il avait été annoncé initialement à 54,3. Celui des services est passé de 55,2 en juin à 54,2 en juillet. Il avait été annoncé originellement à 54,4.

La croissance dans le secteur privé a accéléré en juillet en Allemagne, a confirmé le bureau d’études IHS Markit. L’indice des directeurs d’achat Composite est ressorti à 55 contre 54,8 en juin. Il avait été annoncé initialement à 55,2. Celui des services est passé de 54,5 en juin à 54,1 en juillet. Il a avait été annoncé originellement à 54,4.

En juin 2018 par rapport à mai 2018, le volume des ventes du commerce de détail corrigé des variations saisonnières a augmenté de 0,3% dans la zone euro et est resté stable dans l'Union européenne, selon les estimations d'Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne. Il était anticipé en hausse de 0,4%, selon le consensus Reuters. En mai 2018, le commerce de détail avait augmenté de 0,3% dans la zone euro et de 0,6% dans l'Union européenne.

Les Etats-Unis ont créé 157 000 postes en juillet, ce qui est inférieur au consensus Reuters s'élevant à 190 000. Les chiffres de juin et de mai ont été révisé de respectivement 213 000 à 248 000 et 244 000 à 268 000. Le taux de chômage est ressorti à 3,9%, contre un consensus de 3,9% et 4% en mai. Le salaire moyen progressé de 0,3%, en ligne avec les attentes.

Le secteur des services a ralenti plus fortement que prévu en juillet, a annoncé l'Institute for Supply Management. L'indice des directeurs d'achat pour ce secteur est ressorti à 55,7 le mois dernier contre 59,1 en juin et un consensus Reuters de 58,6.

Les Etats-Unis ont enregistré un déficit commercial de 46,3 milliards de dollars en juin, légèrement inférieur au consensus Reuters. Il est en hausse par rapport à mai : 43,2 milliards de dollars.

A 17h40, l'euro grappille 0,01% à 1,1597 dollar.